La 5e édition de «Fouara Schow» s’est clôturée, à huis clos, jeudi dernier, avec la découverte du palmarès dans un contexte marqué par le deuil et l’affliction suite à la tragédie qui a endeuillé tout le peuple algérien.

Les organisateurs de la 5e édition de «Fouara Schow» ont, dès l’annonce de cette funeste nouvelle, tenu à exprimer leur profonde douleur et tristesse et leurs sincères condoléances aux familles des 257 victimes du terrible crash, mercredi passé, de l’avion militaire de Boufarik.
«Ce qui est arrivé est une véritable tragédie. Par compassion et solidarité avec les familles des victimes, nous avons annulé toutes les activités programmées à l’extérieur du Théâtre régional d’El Eulma et fermé les portes au public», explique le coordinateur de ces journées, Toufik Mezaâche. Il ajoute qu’il a expliqué aux participants à la compétition, qui s’est poursuivie mercredi passé, que «les spectacles se jouent désormais sans musique. Et le jury devra prendre note de cette décision».
Au lendemain de la tragédie, à l’occasion du tomber de rideau de cette 5e édition, jeudi soir, au Théâtre régional d’El Eulma, le jeune comédien Nordine Abdeli, originaire de la ville de Sidi Bel-Abbès, a remporté le 1er Prix « Fouara d’or » avec son one man show «El Menfi». Le lauréat s’est distingué parmi les vingt-huit jeunes participants venus de différentes willayas du pays. Nordine Abdeli, qui participe pour la première fois à cette compétition, a remporté une somme de 100 000 DA en plus de trois spectacles qu’il jouera au courant du mois de Ramadhan prochain à la Maison de la culture Houari-Boumediène de Sétif. Le 2e Prix de cette manifestation, le «Fouara d’argent », le jury a décidé de l’octroyer ex æquo à deux jeunes amateurs du quatrième art, Khaled Azzedine, de Tiaret, et Yacine Zenati, de Sétif, récompensés par un chèque de 80 000 DA. Le 3e Prix, le «Fouara de bronze », doté de 50 000 DA, est revenu à Abdelkader Ben Cherit, de Tissemsilt. Le jury a également dédié le prix d’encouragement à Kenza Akkab, de Mila, qui a bénéficié d’un chèque de 25 000 DA.
Le jury, présidé par Djamel Guarmi, a de son côté adressé une série de recommandations, dont l’une concerne la participation des enfants en hors compétition. Il est ainsi préconisé que les enfants doivent faire l’objet d’un encadrement psychologique et pédagogique, avant de monter sur les planches afin de consolider leur développement personnel et leur formation.
C’est dans cet esprit que la manifestation doit créer une compétition spéciale pour enfants, dont l’appellation doit être «Kids Show», pour les aider à développer leur talent et leur formation. La deuxième recommandation, dont a fait part le jury, concerne l’importance de débuter les préparations de la prochaine édition et sa programmation à l’avance afin d’éviter tout problème.
Pour rappel, cette 5e édition de « Fouara Show », placée sous le parrainage du ministre de la Culture, du wali de Sétif et de l’ONDA, a eu lieu après plusieurs reports, grâce à la persévérance de la coopérative Art et Culture de Sétif en partenariat avec le Théâtre régional d’El Eulma. Elle a débuté dimanche passé, avec au programme une cinquantaine de spectacles, placés sous le slogan «Une ville propre».