Les participants au 34e sommet ordinaire de l’Union africaine (UA) se sont engagés à la mise en œuvre effective de la stratégie continentale commune contre la Covid-19, a déclaré, dimanche, le président de la République démocratique du Congo (RDC), Felix Tshisekedi Tshilombo qui assure, depuis samedi, la présidence tournante de l’organisation panafricaine, Felix Tshisekedi Tshilombo.

Dans son discours prononcé à la clôture des travaux du 34e sommet des chefs d’Etat et gouvernement de l’UA, M. Tshisekedi, a affirmé que les membres se sont entendus sur les actions à prendre en 2021 en lien avec la lutte contre le coronavirus, telles que «la mise en oeuve effective de la stratégie continentale commune contre la Covid-19, le renforcement du fond africain pour la Covid-19, la création d’une plateforme africaine pour l’acquisition du matériel médical et l’accélération des tests covid». Le successeur du président sud-africain, Cyril Rmaphosa, a indiqué que l’assemblée des dirigeants des 55 pays membres a approuvé le rapport sur l’activité des envoyés spéciaux pour la réponse contre la covid-19». Les participants se sont mis d’accord, ajoute le nouveau président de l’UA, sur «le principe du renforcement et de l’autonomisation du Centre Africain de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC Afrique), en accordant le pouvoir nécessaire à ses dirigeants». En outre, l’assemblée a appuyé la proposition de l’OMC visant à déroger à certaines dispositions de l’accord sur les ADPIC (Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touche au commerce) en ce qui concerne la prévention, le confinement et le traitement de la covid-19. De plus, «l’Assemblée a saisi cette occasion pour s’engager au renforcement du système de santé sur le contient pour faire face aux pandémies futures et aux maladies qui causent autant de pertes humaines telles que le VIH, la Malaria et la poliomyélite». Les travaux de la 34e session ordinaire du sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UA se sont ouverts samedi par visio-conférence à Addis Abeba. Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, qui a pris part en qualité de représentant du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, aux travaux du sommet, a appelé «au renforcement de la solidarité continentale et mondiale et à l’unification des efforts communs pour lutter contre la pandémie Covid-19, mettant l’accent sur la nécessite de permettre aux pays pauvres d’accéder aux vaccins pour pouvoir sortir de cette crise sanitaire qui affecte les efforts de relance du développement».
La cérémonie d’ouverture était consacrée à la prise de fonction du Président congolais, Félix Tshisekedi. Le président de la commission de l’Union africaine (UA) réélu Moussa Faki Mahamat et la vice-Présidente, Monique Nsanzabaganwa ont prêté serment dimanche. Le Nigérian Bankole Adeoye, quant à lui, a été élu à la présidence du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), en remplacement de Smail Chergui, qui était à la tête de cet important organe de l’UA – désormais fusionné avec les Affaires politiques- pour deux mandats consécutifs. Il devient désormais le premier commissaire de l’UA à combiner le portefeuille de la Paix et de la Sécurité avec celui des Affaires politiques, après la réforme institutionnelle. Concernant les postes de commissaire des autres organes, l’Angolaise Josefa Sacko, a été réélue au poste de commissaire à l’agriculture, développement, à l’économie bleue et à l’environnement, le Zambien Albert Muchanga a été reconduit au poste de commissaire chargé du développement économique, du commerce de l’industrie et des mines, en plus de la réélection de l’actuel commissaire, l’Egyptienne Amani Abu Zeid, au poste de commissaire chargé des infrastructures et de l’énergie. (APS)