Grâce à son succès étriqué face à l’Angleterre hier (13-6), le Pays de Galles dépasse les All Blacks et devient première nation mondiale au classement World Rugby, pour la première fois de son histoire. Lundi, à quelques semaines du coup d’envoi de la Coupe du monde au Japon, la hiérarchie mondiale sera redessinée. Le Pays de Galles occupera la première place du classement World Rugby pour la première fois de son histoire, grâce à leur victoire du jour en match de préparation face aux Anglais (13-6). Malgré leur victoire pour la deuxième manche de la Bledisloe Cup (36-0), les All Blacks perdent leur trône. Les joueurs de Steve Hansen se savaient menacés. La semaine dernière, leur très lourd revers à Perth face à l’Australie
(47-26), actuelle sixième nation mondiale, leur a coûté beaucoup de points. Leur trône était déjà menacé la semaine dernière par les Gallois, qui devaient l’emporter à Twickenham. S’ils se sont finalement inclinés (33-19), ce n’était que partie remise, donc. D’après les modes de calcul du classement, le succès des Gallois leur rapporte 0.55 points tandis que celui des Blacks ne leur en rapporte que 0.35. Le XV du Poireau pointe désormais à 89.43 et devance les Blacks d’un cheveu (89.40).
Dix ans ou presque que les Blacks occupaient la première place mondiale. Depuis le 30 novembre 2009 exactement, soit près de 500 semaines. Les Springboks leur avaient chipé le trône après leur victoire dans le Tri-Nation cette année-là, avant que les Blacks ne le reprennent lors des tests de novembre. Les Boks et l’Angleterre, les deux seules équipes qui étaient parvenues à se hisser sur le toit du monde, après leurs succès respectifs en Coupe du monde en 2007 et en 2003. Dans la foulée de leur Grand chelem dans le Tournoi des VI Nations, les Gallois deviennent donc la quatrième équipe à occuper le premier rang mondial. Mais leur double confrontation face à l’Irlande (31 août et 7 septembre) en matches de préparation pourrait les faire redescendre très vite de leur marche. Tout comme le moindre faux-pas dès la phase de poule de la Coupe du monde, qu’ils abordent avec une étiquette d’outsider très sérieux.