Manchester City a impressionné hier en mettant une raclée à Manchester United dans un derby à sens unique. Les Citizens ont laminé leurs voisins à domicile pour un score final de 6 buts à 1 pour le compte de la 8e journée de Premier League. Malheureusement, Riyad Mahrez n’a, encore une fois, pas débuté la partie. Il s’est contenté de 15 petites minutes au moment où Phil Foden et l’inévitable Erling Haaland, tous les deux auteurs d’un triplé, avaient fait le boulot. La situation de l’Algérien commence à inquiéter.

Par Mohamed Touileb
Pour le 4e match de suite, Mahrez n’a pas été aligné d’entrée en championnat. Dans le challenge domestique, le capitaine de l’équipe nationale présente des stat’ peu reluisantes : 0 but et 1 petite passe décisive, c’est tout ce qu’il a pu compiler depuis le début de l’exercice. Et ce, toutes compétitions réunies.

L’arrivée de Haaland a tout changé
Le meilleur joueur de Premier League en 2016 semble avoir beaucoup de mal à convaincre son entraîneur de lui donner du temps de jeu pour qu’il puisse retrouver de l’assurance. Pour l’instant, Pep Guardiola ne lui donne que des bouts de matchs. Et ce n’est certainement pas ce qui aidera le gaucher à reprendre confiance et à retrouver ses standards habituels.
La performance, c’est tout ce qui pourrait faire en sorte que le Dz inverse la tendance et s’assure d’une place permanente dans le onze de départ désormais très «fermé» des «Skyblues».
En effet, après l’arrivée d’Erling Haaland, l’entraîneur des Mancuniens a plus de certitudes devant. Avant que le Norvégien ne débarque, Guardiola faisait souvent changer son schéma de jeu dans le compartiment offensif. Avoir un vrai attaquant de pointe a clairement fait switcher la donne. Et cela impacte le temps de jeu de Mahrez. Surtout que Bernardo Silva (2 buts et 4 passes D en 11 apparitions mais 754 minutes jouées) donne l’impression d’être plus efficace dans la nouvelle mise en place.

Il a la capacité de redevenir élémentaire
Selon toute vraisemblance, l’ancien pensionnaire de Leicester City a du mal à s’adapter à ces nouveaux paramètres tactiques. Pourtant, Haaland aurait, dans l’absolu, pu contribuer à soigner les statistiques du «Vert». Notamment pour ce qui est des passes décisives vu le taux de conversion de l’ex-sociétaire du Borussia Dortmund. Malheureusement, ce n’est pas ce scénario qui est en train de se produire.
Mahrez n’a disputé que 366 minutes sur 990 possibles. En 10 apparitions sur 11 éventuelles, il n’a été lancé d’emblée que 4 fois. On ne peut donc pas parler d’un statut de titulaire permanent. Et cela paraît étonnant sachant que le Dz était le Mancunien le plus prolifique de la saison dernière avec 24 buts et 9 passes D en 47 rencontres. Avec un véritable sérial buteur comme Haaland, Guardiola est en train de remodeler ses plans et la hiérarchie des joueurs. Le passeur historique de l’Algérie a décidément reculé dans le classement des choix. On se demande désormais combien de temps ça lui prendra pour inverser la tendance. Une chose est sûre, il a le talent pour le faire. Sinon le club ne l’aurait pas prolongé de deux ans. <