Plusieurs dizaines de citoyens de la cité El-Hidhab, à l’entrée nord de la ville près de l’université de Sétif 2 Mohamed-Lamine-Debaghine, ont organisé, avant-hier, un mouvement de protestation pour dénoncer la décision d’accorder un terrain à un entrepreneur. Selon certains manifestants, ce terrain a été attribué pour la première fois par l’ex-wali Abdelkader Zoukh pour construire une mosquée. « Au moment où nous avions entamé les procédures pour lancer les travaux, une nouvelle décision nous a surpris, signée par l’ex-wali Mohamed Bouderbali, selon laquelle ce terrain est attribué de nouveau à un entrepreneur », diront les manifestants. Ainsi, les citoyens de cette cité interpellent aujourd’hui le nouveau wali afin d’intervenir pour récupérer ce terrain et lancer les travaux de construction d’une mosquée.
Ces deniers ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Nous voulons récupérer cette assiette pour implanter notre mosquée ». Selon eux, plusieurs requêtes ont été adressées aux différentes directions de la wilaya pour trouver une solution à cette question, en vain.
Selon eux, le terrain a été attribué à l’entrepreneur de façon illégale tout en réclament l’ouverture d’une enquête sur ce sujet.
A.L.