Par Jacky Naidja
Forest Whitaker, «l’artiste américain le plus doué de sa génération», sera l’invité d’honneur de la cérémonie d’ouverture du 75e festival de Cannes. A cette occasion, il recevra une Palme d’or d’honneur pour l’ensemble de sa carrière cinématographique et de sa filmographie exceptionnelle. «Il est de tradition pour le festival du cinéma de Cannes d’honorer celles et ceux qui ont fait son histoire et Forest Whitaker est de ceux-là», a déclaré Pierre Lescure, le président du festival, pour la dernière fois cette année, puisqu’il quitte cette responsabilité à l’âge de 76 ans. La palme d’or d’honneur que recevra l’acteur américain qui a fait le voyage à Alger en 2014 pour son film «la voie de l’ennemi» avec Rachid Bouchareb, est un témoignage de reconnaissance du monde du cinéma à son talent immense. Il recevra cette récompense après Jody Foster honorée en en 2021. Forest Whitaker 60 ans, acteur charismatique, réalisateur et producteur, aux nombreux succès dont celui de «Majordome» en 2006 a joué pour de grands et mythiques réalisateurs comme Clint Eastwood, Martin Scorsese, Oliver Stone ou Jim Jarmush. Forest Whitaker a raflé en 2006 l’Oscar du meilleur acteur pour son interprétation du président Ougandais Idi Amin Dada dans «le dernier roi d’Ecosse» de Kevin Mac Donald. En 1988, il était à Cannes pour recevoir le prix d’interprétation pour son rôle dans Jazzman Charlie Parker en 1988, dans «Bird» de Clint Eastwood. Il sera de retour en 2020 au festival de Cannes après avoir présenté 6 films en sélection officielle dont 4 en compétition après Bird. Une filmographie à la hauteur de son talent artistique dont la carrière sera principalement reconnue par ses engagements humanitaires avec sa fondation créée en 2012. Son film «For The Sake of Peace» (Au nom de la Paix» qu’il a produit et réalisé par Christophe Castagne et Thomas Sametin sera diffusé mercredi 18 mai le lendemain de l’ouverture du festival en séances spéciales.
Pour Forest Whitaker : «Revenir à Cannes est un vrai bonheur pour moi surtout pour ce festival prestigieux qui m’a déjà marqué pour la 1 ère fois il y a 34 ans en changeant ma vie depuis. Je suis honoré d’être célébré dans ce festival inspirant parmi les plus grands artistes du monde.» Pour ses activités militantes, en 2012, il crée l’ONG «Whitaker Peace and Développement Initiative» (WPDI), à travers laquelle il s’investi dans des projets éducatifs pour la jeunesse des pays touchés par les conflits, la violence, la pauvreté comme le Soudan du Sud, le Mexique l’Ouganda, l’Afrique du Sud, les États-Unis et la France.
En 2014, il devient envoyé spécial de l’Unesco pour la paix et la résilience. Plus tard il devient membre du Groupe Plaidoyer pour les «Objectifs de Développement Durable» auprès des Nations Unies. n