Le boxeur algérien Mohamed Flissi a été élu membre de la Commission des athlètes du Comité international des jeux méditerranéens (CIJM), samedi à Tarragone (Espagne). « Je suis très content de cette élection qui va me permettre de défendre les athlètes algériens et ceux des autres pays du bassin méditerranéen pour améliorer leurs conditions lors des prochaines compétitions », a déclaré Flissi à l’APS.

« Cette élection va également me permettre de promouvoir les Jeux méditerranéens d’Oran en 2021 et donner la meilleure image possible de notre pays et des athlètes algériens en général », a ajouté le boxeur algérien. Flissi (28 ans), qui était en course aux côtés de neuf autres athlètes, dont l’ex-judokate algérienne Soraya Haddad, a été élu avec l’Espagnole Mireia Belmonte (natation), la Grecque Vassiliki Millousi (gymnastique artistique) et l’Italien Giovanni Pellielo (tir sportif), auxquels s’ajoutent les membres de la Commission provisoire composée de 6 athlètes provenant des pays suivants: Algérie, Espagne, France, Grèce, Liban et Serbie. Leur rôle consistera à défendre les intérêts des athlètes et à faire le lien entre les athlètes et le CIJM. Les élections de la Commission des athlètes ont eu lieu à l’occasion des Jeux méditerranéens de Tarragone-2018 (22 juin – 1er juillet). Conformément au règlement de la commission, quatre athlètes –deux hommes et deux dames– ont été élus afin d’assurer l’équilibre entre les deux genres. Le champion d’Afrique de la catégorie (-52 kg) avait déclaré forfait pour les JM-2018 à cause d’une blessure à la main qui ne l’a pas empêché de venir soutenir ses coéquipiers Réda Benbaziz (-60 kg) et Mohamed Houmri (-81 kg), médaillés de bronze de leur catégorie respective.