Dans l’objectif d’aider les familles nécessiteuses en matière de prise en charge médicale, l’Etablissement public de santé de proximité (EPSP) de Béni Haoua, dans la wilaya de Chlef, a organisé une série de sorties à travers les douars les plus reculés, encadrées par une équipe médicale et paramédicale. Cette fois c’est le tour du village de Laghmount El Bahri, dans la commune de Benaïra au nord-est de Chlef.

En effet, l’EPSP a réquisitionné une équipe composée de 30 fonctionnaires de la santé, des médecins généralistes, des gynécologues, des psychologues, des sages-femmes et des agents paramédicaux. Ces derniers, conscients de l’efficacité et l’importance de cette action, ont fait du porte-à-porte pour soigner les malades.
Pour augmenter les chances de guérison, cette action de solidarité et de la santé de proximité a ciblé également le dépistage précoce des maladies chroniques non déclarées (H.T.A, diabète, asthme, etc.) en recensant d’éventuelles personnes nouvellement atteintes. En parallèle, ces campagnes de santé de proximité ont pour objectif la sensibilisation à ces pathologies.
Selon le directeur de wilaya de la santé et de la population, des initiatives similaires sont programmées à travers toutes les zones isolées de la wilaya. L’objectif, selon le même interlocuteur, est d’assurer une très bonne prise en charge des malades exprimant une réelle difficulté pour se rendre aux salles de soins et autres établissements publics hospitaliers du voisinage. n