Agissant sur des informations sûres parvenues à la section de la recherche relevant du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Chlef, faisant état de la présence de trois personnes à bord d’un véhicule de tourisme de type Dacia Logan et qui font commerce de pièces antiques,

les éléments de la Gendarmerie nationale, en date du 27 janvier, se sont dépêchés sur les lieux où ils ont appréhendé, à l’entrée ouest de la ville de Chlef, les trois individus mis en cause et saisi 10 pièces de monnaie antique en métal jaune, remontant au règne des Aghlabides. Il faut savoir que l’État des Aghlabides étendait sa domination du nord de l’Algérie, passant par la Tunisie, et l’ouest de la Libye, ainsi que le sud de l’Italie, la Sicile, la Sardaigne, la Corse et Malte. Quant à la période de son règne, elle s’étend de l’an 800 jusqu’à 909. La ville de Kairouan en Tunisie était sa capitale ; son fondateur Ibrahim Ben El-Aghlab était commandant de l’armée dans l’État abbasside.
Présentés devant le procureur de la République près le tribunal territorialement compétent, les trois mis en cause seront auditionnés par le juge d’instruction près du même tribunal. Le procureur de la République a autorisé les mêmes services de la Gendarmerie nationale pour une extension de la compétence territoriale pour arrêter le quatrième acolyte dans la wilaya de Relizane. Selon le chef de la section de recherches, l’enquête est en cours pour dévoiler la source des pièces antiques volées.