La Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) au niveau de la wilaya de Chlef a livré ce samedi en fin de journée, le verdict provisoire des élections sénatoriales du 29 décembre 2018.

Sans surprise, le Rassemblement démocratique populaire RND a raflé 528 voix soit 86 % de l’ensemble des voix exprimées. Un score en nette amélioration par rapport à l’élection de 2015, année au cours de laquelle ce parti avait décroché son premier siège dans la chambre haute. Le succès du RND a été renforcé par les victoires dans les élections locales. Il faut savoir que ce parti compte au moins 25 APC sous son obédience en sus de l’assemblée populaire de wilaya dont les membres sont majoritairement RND. Cependant, son rival le FLN représenté par le candidat Mohammed Rabah, n’a pu récolter que 86 voix sur les 658 votants. Ali Talbi ou homme de consensus, entrepreneur et membre de l’APW, d’obédience RND, a été ainsi élu sénateur dans la wilaya de Chlef à l’issue des élections sénatoriales qu’a abritées le siège de la wilaya samedi dernier. Le nouveau sénateur remplacera le sénateur sortant, Abdelkader Maâzouz. Dans la wilaya de Chlef, seulement deux candidats se sont présentés à ces élections. Le nombre d’électeurs est de 670. Les élections se sont déroulées dans de bonnes conditions. Il est à noter que 12 électeurs ont été signalés absents. Ce qui a marqué cette élection est le nombre de bulletins nuls qui étaient de l’ordre de 44, selon les résultats provisoires. Il faut noter que la wilaya de Chlef compte désormais deux sénateurs d’obédience RND. Le même parti est représenté par 4 membres dans la chambre basse du parlement algérien.
Selon les militants et cadres du parti dans la wilaya de Chlef, le RND n’entendait plus répéter les « erreurs » d’autrefois. « Nous avons appris nos leçons. Nous sommes mieux préparés aujourd’hui », affirmait, confiant, Mohammed Chennouf le secrétaire général de wilaya dudit parti, lors de l’annonce des résultats provisoires.