Il n’y a pas de fumée sans feu. A l’origine des rumeurs, il y a toujours quelque chose de vrai. En effet, celles qui circulaient de bouche à oreille faisant état de la présentation de l’entrepreneur et homme d’affaires Maâmar Benzaâmia dit «Yassine» à la députation sous la casquette du Rassemblement national démocratique (RND) se sont avérées exactes.

Et pour preuves, le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, a approuvé la liste des 13 candidats aux élections législatives du 4 mai 2017, à travers une lettre de recommandation dont nous détenons une copie. Cependant, la liste n’a pas apporté beaucoup de surprises car c’est le secrétaire général du bureau local du Rassemblement, et l’actuel député Mohammed Chennouf, qui pilote pour la deuxième fois consécutive la liste du RND. Vient en deuxième loge, Mâamar Benzaâmia, un chef d’entreprise qui tente de se présenter aux prochaines échéances électorales pour « arracher » un siège au palais Zighoud-Youcef. Le reste de la liste dévoilée compte des militants du parti de longue date, on y trouve même des élus dans les Assemblées populaires locales. La liste du RND de la wilaya de Chlef serait similaire aux listes d’autres wilayas, où le RND compte des militants chefs d’entreprise, notamment Oran, Blida, Aïn Defla, etc. Il est possible que le même scénario se reproduise, puisque, doctrinalement, le RND étant un parti libéral, il est inconcevable qu’il ferme la porte aux businessmen. Quant à la population locale, elle semble être complètement insensible et indifférente à la candidature des chefs d’entreprise aux élections législatives.