L’activité de pêche dans la wilaya de Chlef a connu un développement remarquable en 2021 avec une production halieutique de l’ordre de 285% par rapport à l’année dernière, à travers les quatre ports de la wilaya, a révélé jeudi le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Hicham Sofiane Salaouatchi. La wilaya de Chlef, qui est considérée comme un axe important dans la relance de l’aquaculture marine et continentale, a enregistré une hausse dans la production halieutique (notamment des poissons pélagiques), qui est passée de 2000 tonnes en 2020 à 5.680 tonnes en 2021, a déclaré le ministre en marge d’une visite de travail effectuée dans la wilaya, en compagnie du ministre des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique, Karim Hasni et du ministre délégué chargé des micro-entreprises, Nassim Diafat, pour l’inspection de nombreux projets sectoriels. «La wilaya occupe la première place à l’échelle nationale en aquaculture marine, avec une production estimée à 1.638 tonnes réalisée en 2021 représentant 65% de la production nationale», a ajouté M. Salaouatchi. Le ministre, qui a relevé, également, un «développement remarquable» dans l’activité aquacole marine, a fait cas de l’ensemencement de 7,9 millions d’alevins en 2021 contre 4,650 millions d’alevins en 2020. «Ces résultats importants sont le fruit des efforts et de la persévérance d’investisseurs compétents», a observé M. Salouatchi qui a souligné «l’engagement» de son département ministériel à «leur apporter son soutien et encouragement pour les accompagner dans leurs projets, afin de contribuer à la consécration des objectifs du secteur pour relever la production et renforcer la sécurité alimentaire», a-t-il assuré. Le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques a salué, à l’occasion, les efforts des autorités de la wilaya pour le développement du secteur de la pêche et de l’aquaculture, l’accompagnement des investisseurs et la facilitation du travail des professionnels. Il a cité, entre autres facilitations, l’affectation au profit des investisseurs, d’assiettes foncières destinées au développement de la construction et de la réparation navale, avec des capacités nationales, donnant l’exemple d’une assiette de 3.380 M2, située au port d’El Marsa, et d’une 2e de 1.200 M2 au niveau de la zone d’activités de Dhahra. La délégation ministérielle a visité, à l’occasion, le plus important projet d’aquaculture en cages flottantes en mer, en Algérie, situé dans la commune de Beni Haoua, et comptant 32 cages flottantes en phase de production.