La Fédération chinoise a annoncé que l’ancien entraîneur de l’équipe nationale féminine Hao Wei avait été nommé à la tête des U21 masculins, dans un staff de quatre personnes dont Hiddink ne fait pas partie. Le technicien néerlandais, âgé de 72 ans, avait été nommé à ce poste en septembre 2018, rejoignant l’Italien Marcelo Lippi, entraîneur de l’équipe nationale chinoise. «Malgré son éloquente carrière d’entraîneur, le vétéran néerlandais est loin (d’un) succès en Chine, avec quatre victoires en douze matches officiels», écrivait jeudi l’agence officielle Chine nouvelle.
Son équipe s’est récemment inclinée 2 à 0 face au Vietman en match amical. Hiddink a entraîné de nombreux club (PSV Eindhoven, Fenerbahçe, Real Madrid, Betis Séville, Valence, Anji Makhatchkala) et sélections nationales (Pays-Bas, Corée du Sud, Australie, Russie, Turquie) au cours de sa carrière. Il avait réussi à mener l’équipe sud-coréenne jusqu’aux demi-finales de la Coupe du monde 2002, à la surprise générale. Son dernier poste était celui d’entraîneur de Chelsea durant la saison 2015-2016. Les internationaux chinois U21 devraient constituer la charnière de l’équipe qui disputera les Jeux Olympiques de Tokyo.