Lui qui s’est récemment plaint de la gestion très difficile des stars du Paris Saint-Germain, Thomas Tuchel va désormais avoir tout le loisir de gérer le cas Lukaku. Pour rappel, l’attaquant belge, recruté l’été dernier pour 115 M€, a donné une interview en Italie dans laquelle il a exprimé son mécontentement. Pire, l’international belge (101 sélections, 68 buts) a ouvertement fait savoir qu’il avait envie de revenir à l’Inter, mais pas dans dix ans.
Un coup de gueule retentissant qui a eu l’effet d’une bombe chez les Blues. Alors qu’il assurait ne pas avoir mal pris les propos de son joueur, Tuchel l’a quand même mis de côté pour le choc face à Liverpool. L’Allemand doit d’ailleurs s’entretenir personnellement avec Lukaku. Fort du soutien de ses dirigeants, Tuchel sait que sa décision est très attendue par les fans du club ainsi que par les médias anglais.
Une autre mauvaise nouvelle est encore venue d’Italie. Hier matin, la Gazzetta dello Sport a indiqué que Romelu Lukaku avait bien l’intention de quitter Stamford Bridge et qu’il souhaiterait filer chez le rival londonien Tottenham pour y retrouver Antonio Conte ! Info ou intox ? The Athletic a fait le point sur cette situation explosive. Premièrement, le vestiaire des Blues a été choqué par les déclarations du buteur belge.

Personne n’a rien vu venir à Chelsea
Le média assure que personne n’a vu venir ce coup de gueule et que le vestiaire ne soutient pas le Diable Rouge. « Je parlais avec un joueur et je lui ai demandé si les gars étaient derrière Lukaku. Il m’a répondu que non. Personne n’arrive à croire qu’il a fait ça », a indiqué une source. Certains pensent également que le numéro 9 cherche à quitter Chelsea. Thomas Tuchel a d’ailleurs consulté Jorginho, Cesar Azpilicueta, N’Golo Kanté et Antonio Rüdiger face à cette crise. Mais pourquoi Lukaku a-t-il envoyé un missile pareil à ce moment de la saison ? The Athletic rappelle que Lukaku a accueilli les journalistes italiens de Sky chez lui, il y a trois semaines. Et à l’origine, le sujet de l’interview ne concernait même pas Chelsea. Le but était clairement de présenter ses excuses aux tifosi de l’Inter. Sauf que les Blues n’étaient pas du tout au courant de cet entretien. En clair, tout a été réalisé sans suivre le procédé habituel mis en place par le club anglais qui impose notamment un membre du service de presse, histoire que tout soit sous contrôle. Au final, Chelsea a découvert le pot-aux-roses lorsque Sky Italia a publié son teaser sur Twitter. Sous le choc, les Blues ont alors ouvert une enquête pour connaître les modalités de l’interview. Surpris au départ, les Londoniens ont ensuite été fortement déçus par le contenu.