Six milliards et deux cents millions de centimes serviront à l’aménagement d’un espace vert situé à proximité de la cité Abane-Ramdane de Chelghoum Laïd, avons-nous appris de source proche des instances communales de ladite ville, l’une sinon la plus grande ville de la wilaya qui , à défaut d’émancipation et de modernisation, patine ou plutôt recule pour des raisons que personne n’arrive à comprendre. Chelghoum Laïd, ex-Châteaudun du Rhumel, n’a pas décollé. Pour les visiteurs et les automobilistes qui empruntent la RN 05, à l’exception de l’édification de grandes maisons individuelles et d’institutions étatiques, le panorama demeure le même que celui d’antan. Cette enveloppe financière dont disposera le Comité de la ville de Chelghoum Laïd (Covichel), une institution créée par l’ex-wali de Mila muté à Boumerdès, permettra, si tout se déroule selon les plans et les délais établis, la réalisation de jets d’eau, de fontaines, de parkings, d’aires de jeux et de réseaux d’assainissement et d’eau. Des arbres et des plantes décoratives orneront les lieux au grand bonheur des habitants de ce quartier populeux de Chelghoum Laïd qui, une fois le projet achevé, pourront y passer d’agréables moments de détente et de plaisir. La réhabilitation de la voirie et le revêtement de la chaussée en plusieurs endroits de la ville seront également pris en charge par les autorités locales en 2017, avons-nous encore appris.