Une enveloppe financière de plus de 300 millions de dinars a été allouée au projet d’éradication des deux plus vieilles et plus importantes décharges anarchiques des communes de Chelghoum Laïd et Tedjenanet (sud de Mila), a indiqué samedi la directrice locale de l’environnement, Mme Nadjet Boujdir. Financés par le Fonds national de l’environnement et du littoral, les travaux d’éradication des deux décharges anarchiques de Chelghoum Laïd et Tedjenanet qui ont été lancés en juin dernier, seront livrés au plus tard d’ici octobre prochain, a souligné la directrice de l’environnement. Mme Boujdir a par ailleurs invité tous les présidents des assemblées populaires communales du sud de la wilaya de Mila, à saisir cette occasion pour éliminer toutes les décharges anarchiques situées dans leurs communes respectives, en transférant les déchets vers les deux décharges de Chelghoum Laïd et de Tedjenanet pour y être définitivement enfouis dans le cadre de ces travaux. Révélant que la wilaya de Mila recense actuellement 17 décharges anarchiques, cette responsable a appelé tous les présidents des assemblées populaires communales à collaborer davantage avec son secteur pour la préservation de l’environnement à travers le transfert des déchets vers les centres d’enfouissement technique les plus proches. Elle a cet effet, indiqué qu’à présent les communes du sud de la wilaya ont la possibilité de transférer leurs déchets vers les deux centres d’enfouissement technique nouvellement réalisés dans les communes de Chelghoum Laïd et de Tedjenanet. La directrice de l’environnement de la wilaya de Mila a rappelé qu’entre l’année 2015 et 2017, les décharges anarchiques des communes de Grarem Gouga, Hammala, Amira Ares, Tesala Lemtaï ont été éradiquées dans le cadre du plan national intégré de gestion des déchets.n