La demande mondiale du charbon devrait atteindre en 2022 son plus haut niveau depuis 10 ans, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE).
«La consommation mondiale de charbon devrait atteindre 8 milliards de tonnes en 2022. Cela correspond au niveau historique établit en 2013 et qui n’a plus été atteint depuis», précise l’Agence dans son rapport, publié en fin de la semaine écoulée.
Si ces prévisions se confirment, il s’agirait d’une hausse de 0,7 % en glissement annuel.
Le niveau record s’explique par la progression de la demande depuis 2021, qui a rebondi de 6 % par rapport à 2020, renforcée cette année par notamment la hausse des prix de l’énergie, particulièrement celui du gaz naturel.
Cette hausse a rendu le charbon plus attractif et «a intensifié le passage du gaz au charbon dans de nombreux pays?».
Le second facteur est lié à la hausse de la demande en Inde, compensant la faiblesse de la consommation chinoise, du fait du ralentissement économique dans l’empire du Milieu.
En Europe, la consommation de charbon devrait augmenter de 7 % cette année, après une hausse de 14 % en 2021.