On a l’impression qu’il y a un grain de sable dans la machine. L’équipe nationale A’ connaît une baisse de régime ces derniers mois. La dernière sortie amicale de samedi face au Ghana (0-0), au stade de Baraki à l’occasion du «test event» pour le CHAN-2022 (13 janvier – 04 février), a vu les «Fennecs» rester muets pour la 3e fois sur les 4 derniers tests amicaux. Une panne qui inquiète alors que les camarades de Chouaïb Keddad joueront leur premier match officiel de la messe continentale vendredi prochain (20h) contre la Libye.

Par Mohamed Touileb
Bougherra ne veut pas se montrer alarmant et semble persuadé que son affectif a la qualité pour sortir une grande compétition. Ainsi, après avoir été accroché par les Ghanéens, le coach des «locaux» a déclaré que : «c’était un bon match test pour deux belles équipes disciplinées tactiquement, où il a été difficile de trouver les espaces. Nous avons eu un peu plus d’occasions qu’eux, mais sans parvenir à les concrétiser. Il manquait ce but, ce dernier geste, la dernière passe pour faire la différence».

Il a les trois meilleurs buteurs de Ligue 1
Le technicien estime que «dans la finition, il y a eu beaucoup de précipitation notamment de la part des défenseurs centraux, il faut rectifier ce côté qualité technique. Il nous manque ce but. Nous devons continuer à travailler sur le plan offensif, ne pas se précipiter, je pense qu’il s’agit d’une question de confiance, c’est ce que j’ai dit aux joueurs. Mais je suis très positif et confiant pour le début de la compétition, d’autant que nous avons eu une bonne préparation».
Ce petit doute devrait donc être dissipé une fois la campagne africaine sera entamée. En tout cas, sur le plan offensif, les 3 meilleurs buteurs du championnat domestique ont été retenus parmi les 28 «Verts» concernés par ce rendez-vous. Kendouci (8 buts en 11 matchs avec l’ES Sétif), Bayazid (6 pions en 12 rencontres avec l’USM Khenchela) et Belkhir (5 réalisations en 12 apparitions avec le CR Belouizdad).
Certes, on n’est pas face à des serials buteurs. De plus, un seul d’entre eux est attaquant de pointe. Il s’agit de Bayazid alors qu’Aribi (4 buts) et Mahious (3 buts), les deux autres fers de lance dans l’effectif, ont souvent été les choix principaux pour mener l’avant-garde.

La défense tient bon
Sinon, côté certitudes, il y a la défense qui semble tenir bon avec 3 clean-sheets sur cette période. Avoir une bonne assise défensive est un aspect déterminant dans un tournoi. En 25 rencontres sous la houlette de Bougherra, l’EN A’ a craqué à 14 reprises seulement en ne concédant pas de buts dans 25 oppositions.
C’est sur ce point fort qu’il faudra bâtir. Certes, les supporters attendront du spectacle et des buts. Mais, pour gagner, il faut aussi ne pas encaisser. Pour avoir été défenseur, Bougherra le sait pertinemment. Premier examen important dans 4 jours contre les Libyens (20h) au stade Baraki. Une occasion pour en savoir un peu plus sur l’état de forme des locaux qui évolueront dans la poule «A» que complètent l’Ethiopie et le Mozambique. <