Frappé lui aussi par le Covid-19, Cristiano Ronaldo est contraint à l’isolement du côté du Portugal. Une sacrée mauvaise nouvelle pour la Juventus, qui devra se passer de sa star pour au moins deux matches. Et concernant celui face au Barça de Lionel Messi le 28 octobre prochain, cela s’annonce (presque) impossible.
La nouvelle est tombée mardi vers 17h, beau. Et elle a de quoi donner un sacrée coup sur la tête de la Vieille Dame : Cristiano Ronaldo a lui aussi contracté le Covid-19. Actuellement en sélection portugaise, l’attaquant de la Juventus Turin est donc contraint à l’isolement dans son pays natal. Si l’information a rapidement fait le tour du monde, elle se retrouve bien évidemment en Une des quotidiens sportifs italiens ce mercredi. Avec une grande interrogation : CR7 sera-t-il remis pour les retrouvailles avec Lionel Messi et le Barça le 28 octobre prochain ?

NOUVEAU DÉCRET EN ITALIE
Pour l’heure, une chose est certaine : Ronaldo ne sera pas de retour dans la Botte avant d’être testé négatif, comme le prévoit la législation italienne. Il manquera donc à coup sûr les deux prochaines rencontres des siens : face à Crotone, samedi, en Serie A, et contre le Dynamo Kiev en Ligue des champions mardi prochain. Pour le match face à l’Hellas Vérone (25 octobre), le timing s’annonce un peu juste. Dans un nouveau décret paru mardi en Italie, il est indiqué que la quarantaine doit durer dix jours avant d’effectuer un nouveau test. Si ce dernier s’avère alors négatif, le retour à l’activité est autorisé. Au Portugal, la quarantaine est fixée à 14 jours.
Mais revenons à nos moutons : le choc Juve-Barça du 28 octobre. Selon le protocole de l’UEFA, un joueur doit être déclaré négatif au moins sept jours avant une rencontre européenne, notamment pour envoyer la documentation nécessaire à l’instance. Pour avoir une chance de disputer la rencontre, Cristiano Ronaldo devra donc être testé négatif avant le 21 octobre prochain. Comme le soulignait La Gazzetta dello Sport hier, les précédents ne sont pas vraiment encourageants du côté de la Juve, où Paulo Dybala était resté positif… pendant 46 jours. Plus récemment, Zlatan Ibrahimovic (AC Milan) a dû patienter une quinzaine de jours avant de guérir du Covid-19. « Sa présence face au Barça est compromise », prévient d’ores et déjà le quotidien italien. Mais pas encore impossible. n