Le transport aérien étant « limité » en raison de la pandémie du Coronavirus, les clubs subsahariens ont trouvé une nouvelle parade pour déconcentrer leurs homologues algériens et brouiller leurs prévisions. Après les Buffles de Borgou (Bénin), qui ont obtenu la reprogrammation du match face au MC Alger, c’est au tour de Gor Mahia de tenter de jouer cette carte. Les Kenyans, qui devaient affronter le CR Belouizdad ce soir (20h45) au stade 5 Juillet dans le cadre du 1er tour de la Ligue des Champions CAF, n’ont pas rallié Alger dans le temps imparti.

A la base, c’est un mouvement de grève que les Kenyans ont observé pour protester contre le non-versement de deux mois de salaire. Les joueurs n’ont pas voulu voyager en Algérie pour montrer le sérieux de leur démarche à leurs dirigeants. En effet, si l’on croit les propos du chairman du représentant du Kenya, Ambrose Rachier, tout était ficelé pour que la délégation atterrisse à Alger lundi dernier.
Sauf que « The Mighty Gor » n’ont pas posé les pieds sur le sol algérien. « L’arrivée de la délégation kényane était prévue ce lundi à 13h30 en provenance de Doha (Qatar), mais l’équipe ne figurait pas parmi les passagers du vol. La direction du club a informé la commission d’organisation des compétitions de la Confédération africaine (CAF) ainsi que la Fédération algérienne (FAF), en attendant la réponse de l’instance continentale, sachant que le trio arbitral tunisien désigné pour officier ce match se trouve à Alger depuis dimanche », a précisé la cellule de com’ de la formation belouizdadie sur sa page officielle Facebook.
Déclarations contradictoires
Auparavant, Rachier avait même confirmé avoir « obtenu l’autorisation pour effectuer le déplacement en Algérie. Nous avons saisi la compagnie aérienne qatarie pour continuer les formalités, sachant qu’elle est l’une des rares à atterrir à Alger. Nous faisons de notre mieux pour nous rendre en Algérie.» Mais voilà que la formation de Nairobi ne s’est pas présentée dans les délais pour pouvoir animer la rencontre contre les « Chababistes ».
Cette volte-face ne signifie pas défaite par forfait aux yeux du président des « Mayienga » qui a, dans une déclaration faite au site Goal.com, affirmé que « notre match contre le CR Belouizdad se jouera désormais samedi 26 décembre. Nous avons réussi à obtenir la reprogrammation de cette rencontre à cette date, car il était difficile pour nous de trouver un vol pour l’Algérie en raison de la fermeture de l’espace aérien liée à la pandémie de Covid-19.» Clairement, les propos sont contradictoires parce que la raison est autre qu’administrative ou en rapport avec les liaisons aériennes.

Les Chababistes devraient gagner par forfait
Selon nos informations, il n’est pas certain que le Gor Mahia obtienne la reprogrammation de ce duel. D’ailleurs, la Fédération kenyane de football (FKF) a nié avoir « reçu une lettre de la CAF indiquant que le match a été décalé. Dans la seule lettre que nous avons pour le moment en notre possession de la part de la CAF, il est mentionné que Gor Mahia doit disputer son match en Algérie dans les délais prévus ».
Du coup, l’arrivée annoncée « entre le 23 et le 24 décembre » par le boss de la direction du champion de la Kenyan Premier League est conditionnée par l’aval de la CAF afin de pouvoir jouer en dehors des dates prévues initialement. La tendance est, clairement et sauf surprise, pour la victoire sur tapis vert pour la formation de Laâquiba qui ne devrait pas connaître le même sort que le MC Alger.
Pour rappel, le « Doyen » a été contraint de rejouer avec les Buffles de Borgou après que ces derniers ont pu obtenir la reprogrammation. Mais ce n’était pas pour les mêmes motifs. Par ailleurs, on notera la passivité de la Fédération algérienne de football (FAF) ainsi que la Ligue de Football professionnel (LFP) qui ne font pas grand-chose pour protéger les deux représentants algériens dans cette épreuve.n