Les judokas algériens ont bien entamé les Championnats d’Afrique de judo seniors qui se déroulent à Tunis. Nos représentants ont arraché pas moins de sept médailles (2 or, 3 argent et 2 bronze) lors de la première journée disputée jeudi dernier.

Les médailles d’or algériennes étaient l’œuvre d’Abderrahmane Benamadi (-90kg) et Kaouthar Ouallal (-78 kg), alors que les médailles d’argent ont été l’œuvre de Lyès Bouyacoub (-100 kg), Souad Bellakehal (-70 kg) et Sonia Asselah (+78 kg). Quant aux médailles de bronze, elles ont été remportées par Billel Belhimer (-100 kg) et Mohamed Amine Tayeb (+100kg).  Si on se réfère aux prévisions du nouveau Directeur technique national (DTN), Salim Boutabcha, qui a tablé à la veille de cette compétition sur 13 (3 médailles en or, 5 en argent et également 5 en bronze), il ne reste plus que 6 médailles dont 1 en or pour atteindre l’objectif initial. Ce qui est bien dans les cordes de nos judokas dans les épreuves qui se déroulaient hier, au moment où on mettait sous presse.

Les parcours de jeudi
Sur les tatamis jeudi dernier, la compétition a débuté par le concours technique des katas avec la participation de six couples représentant 5 pays (l’Algérie, l’Afrique du Sud, l’Égypte, Madagascar et la Tunisie, pays organisateur. D’ailleurs la Tunisie a été représentée par deux équipes. Dans ce concours, notre compatriote Souada Bellakehal (-70kg) a posé beaucoup de problèmes à la Marocaine Assmaa Niang, championne d’Afrique en titre avant de se contenter de la médaille d’argent. La Marocaine confirme donc sa position de leader elle qui a été auteure d’une belle performance lors du dernier championnat du monde à Budapest l’année dernière. La troisième place est revenue à la Gabonaise Agono Wora Karene et la Tunisienne Nihel Bouchoucha. Dans la catégorie des (678kg), notre compatriote, Kaouthar Ouallal a conservé son titre de championne d’Afrique en battant la Tunisienne Sarra Mzougui après un combat intense et très disputé. L’Algérienne arrache donc avec courage la médaille d’or dans cette compétition où la troisième place a été partagée par l’Egyptienne Alaâ Hamed et la Sud-africaine Unelle Snyman. Par contre, dans la catégorie des (+78kg), notre compatriote Sonia Asselah, a perdu son titre continentale contre la coriace Tunisienne Nihel Cheikh Rouhou. Les deux judokates se sont surpassées dans un combat très serré qui est finalement revenu à la tunisienne chez elle.

Benamadi succède au Tunisien Snoussi
Chez les hommes, la médaille d’or algérienne a été arrachée par l’inévitable Abderrahmane Benamadi qui a dominé son adversaire le Tunisien Oussama Mahmoud Snoussi. Les deux judokas se connaissent parfaitement pour s’être rencontrés à plusieurs reprises. Et au final l’Algérien arrache sa médaille d’or et succède donc à son adversaire du jour, champion d’Afrique en titre.
Dans la catégorie des (-100kg), notre compatriote Lyès Bouyacoub a perdu en finale face à l’Égyptien Ramadan Darwish.
Ce dernier a donc pris sa revanche sur notre compatriote qui l’avait battu l’année dernière à Madagascar. Dans cette même catégorie, notre autre compatriote, Billel Belhimer a arraché une médaille de bronze tut comme le Tunisien Anis Ben Khaled.
C’est aussi le cas pour notre compatriote, Mohamed Amine Tayeb qui s’est contenté de la médaille de bronze dans sa catégorie des (+100kg) en compagnie du Marocain Mustapha Abdellaoui. Quant à la médaille d’or elle a été arrachée par le Tunisien Faiçal Jaballah devant le Sénégalais Mbagnick Ndiaye. Il faut s’attendre donc à d’autres médailles pour ‘Algérie lors des épreuves individuelles qui se déroulaient hier au moment où on mettait sous presse, alors que la compétition par équipes se disputera ce samedi.
Au total, 176 judokas (107 messieurs et 69 dames), dont 19 Algériens, issus de 25 nations prennent part à ces championnats d’Afrique.