L’équipe de Golden State a remporté une précieuse victoire, lundi face à La Nouvelle-Orléans (125-115), en match comptant pour le Championnat NBA, confortant ainsi sa 2e place dans la conférence Ouest, toujours derrière Houston (18 victoires – 4 défaites) qui ne jouait pas lundi et devant San Antonio (16v – 8d).

A l’Est, Boston (21v – 4d) poursuit sa domination avec une nouvelle nette victoire, la 11e en 12 matchs à domicile, acquise cette fois contre Milwaukee (111-100), même si Giannis Antetokounmpo (40 points) a plus marqué pour les Bucks que Kyrie Irving (32 pts) pour les Celtics. Face à La Nouvelle-Orléans, les Warriors, champions en titre, avaient réussi à refaire un retard de 20 points à la mi-temps (69-49). Mais la seconde période leur a été largement favorable et, pour la deuxième fois cette saison ils ont surmonté un tel retard pour décrocher au final une 19e victoire en 25 matchs.
Stephen Curry, auteur de 31 points, a été l’homme du match, puisque c’est lui qui a permis à Golden State de revenir au score, avant sa sortie sur blessure à la cheville droite en fin de match. Une radio passée plus tard a montré qu’il n’y avait pas de grave lésion mais la vedette de la franchise californienne n’est pas tout à fait rassurée, tant le souvenir de sa précédente blessure à cette cheville le hante. «Evidemment, c’est la deuxième fois (…) c’est ce qui m’inquiète. Je suis déjà passé par là avec cette cheville et sachant que l’intervention chirurgicale effectuée il y a cinq ou six ans s’est bien passée, je devrais être en mesure de revenir», a-t-il commenté.
Dans l’histoire moderne de la NBA, aucune autre équipe n’a réussi une telle remontée (au moins 20 points de retard à la mi-temps) deux fois dans la même saison et le coach des Warriors a reproché à ses joueurs de s’être mis dans une telle situation. Néanmoins, cette prestation de Golden State n’était pas pour plaire à l’entraîneur Steve Kerr qui a tenu à le faire savoir à ses joueurs. «C’est largement trop! (…) Nous ne sommes pas concentrés sur le parquet, nous sommes une équipe qui vise le titre, nous devons être prêts et nous devons faire le boulot. Nous devenons beaucoup trop nerveux, moi y compris. Nous devons montrer du calme lorsque les choses ne tournent pas en notre faveur et cesser de nous inquiéter de tout ce qui se passe autour pour ne nous inquiéter que de notre jeu», a souligné le coach. Ce manque de sang-froid a atteint son paroxysme dans le duel entre le Warrior Kevin Durant et le Pelican DeMarcus Cousins. Au point que les deux joueurs ont été exclus en fin de partie après une ultime altercation. A Chicago, les Bulls ont été submergés par Cleveland qui a aligné une 12e victoire d’affilée (113-91) et ainsi conforté sa 2e place de la conférence (17v – 7d). Dwyane Wade a été sans pitié pour ses anciens coéquipiers en leur infligeant 24 points tout comme Kevin Love, tandis que LeBron James en a ajouté 23. «Je suis juste dans un bon tempo et je saisis les opportunités quand elles se présentent», a froidement commenté Wade.