Le rendez-vous est pris pour ce soir (20h). L’Italie et l’Angleterre s’affrontent à Wembley (Londres) en finale du Championnat d’Europe de football (Euro) 2020. L’une des deux sélections succèdera au Portugal, tenant du titre.

Par Mohamed Touileb
Administrativement, c’est l’Italie qui reçoit. Concrètement, c’est l’Angleterre qui joue à domicile dans un Wembley qui devrait afficher « full ». L’affiche a été prédite par un technicien Italien qui exerçait la saison dernière dans le championnat anglais. En effet, Carlo Ancelotti, aujourd’hui coach du Real Madrid, avait annoncé que la « Squadra Azzurra » et les « Three Lions » allaient se retrouver pour l’explication ultime de la 16e édition de l’EURO. Reste désormais à savoir qui sortira vainqueur de cette dernière bataille pour la conquête du trône en Europe. Bien évidemment, étant donné que les camarades d’Harry Kane évolueront chez eux, ils auront l’avantage du terrain. Surtout qu’ils ont joué toutes les 6 rencontres des tours précédents dans le fief londonien. Cela a, inévitablement, laissé penser que les « British » ont été favorisés dans ce tournoi. On peut aussi évoquer ce penalty généreux accordé, durant les prolongations, à Raheem Sterling contre le Danemark en demie. Un fait de jeu qui aura pesé puisque il a débouché sur le but de qualification.

« Tout un stade » derrière les Anglais
A l’instar des Anglais, les Transalpins n’ont pas eu une demie facile puisqu’ils ont dû passer par la séance des tirs au but pour se débarrasser de l’Espagne. La « Nazionale » aura assumé son statut de favori prolongeant sa série d’invincibilité à 33 rencontres. Pour ce dernier match dans l’épreuve européenne, il y a de la méfiance mais aussi de la détermination pour aller chercher le deuxième titre continental après celui de 1968 contre la Yougoslavie gagné à Rome. « Nous travaillons dans ce sens depuis de nombreuses années donc nous sommes très heureux et je ne peux que remercier les joueurs pour ce qu’ils ont fait jusqu’à présent. Nous n’avons encore rien gagné ; il faudra gagner dimanche pour considérer cet EURO comme un succès », a estimé le sélectionneur Roberto Mancini. Ce dernier sait que « l’Angleterre aura tout un stade derrière elle. Ce sera à nous de les mettre sous pression. Une finale est un peu différente des autres matches, nous devrons jouer avec concentration mais aussi avec joie car vous ne pouvez gagner une finale que si vous pénétrez sur la pelouse pour vous amuser.»

L’Italie plus expérimentée mais…
En cas de succès, l’Italie, qui a raté deux couronnements par le passé (en 2000 contre la France et en 2012 face à l’Espagne), deviendra le quatrième multiple vainqueur de l’EURO. Elle pourrait rejoindre l’Allemagne et l’Espagne qui ont été primés à trois reprises ainsi que la France (2 sacres). Quant à l’Angleterre, elle n’a jamais été consacrée dans cette épreuve et n’a joué qu’une finale d’un tournoi majeur (Coupe du Monde 1966) qu’elle a remporté. Ce n’est pas le cas des « Azzurri » qui ont l’habitude de ce genre d’ambiances et matchs à gros enjeux. Au total c’est 9 finales de grandes compétitions disputées (6 en Coupe du Monde et 3 en Coupe d’Europe). Est-ce que ce vécu va peser ? C’est ce qu’on verra après cette dernière affiche de l’EURO qui promet d’être explosive.