Le score ne pouvait qu’intriguer. Un large succès 19 buts à 0 qui devait servir à soigner le goal-average et permettre au vainqueur d’accroître ses chances d’accession à la Ligue régionale. Sauf qu’en plus d’attirer de fortes suspicions d’arrangements, ce score est anecdotique puisque le règlement pour départager des clubs en cas d’égalité ne considère que la différence de but au terme de la phase ‘’aller‘’. C’est doublement gênant pour les dirigeants.

Par Mohamed Touileb
L’information a tout de suite fait le tour de la toile. Un succès en déplacement avec un score fleuve, c’est peu commun. L’ES Hamiz est parti donner une fessée (programmée) à l’ES Aïn Taya à l’occasion de la 25e journée du championnat d’Alger division honneur. Dix buts ont même été inscrits en un quart d’heure. La fréquence est on ne peut plus anormale. C’est pour cela que la Ligue de football de la wilaya d’Alger (LWF) a publié, dans la soirée de dimanche, un communiqué pour dénoncer cette pratique en attendant de prononcer des sanctions. « A l’issue de la journée précédente des rencontres du championnat de Football de la Ligue de Football de la Wilaya d’Alger, certains clubs se sont adonnés à des actions immorales et litigieuses envers l’intégrité et le bon déroulement du championnat », mentionnait l’instance dans son texte.

Une valise qui ne sert à rien
Aussi, elle notait que « conclusion faite après réception et lecture de la feuille de match de la rencontre E.S.Ain Taya contre E.S.Hamiz dont le score exorbitant indique la compréhension abstruse des règlements du championnat par les dirigeants, ainsi que les rapports des officiels dénonçant avec stupeur les agissements des dirigeants des clubs mentionnés ». La méconnaissance de la réglementation est avérée. Les dirigeants de l’ES Hamiz croyaient que cette valise passée à l’ES Aïn Taya allait leur permettre de prendre les commandes devant l’Association sportive des agents de la protection civile Dar El-Beida (ASAPC D) avec laquelle ils sont à égalité au niveau des points. Mais il s’avère que seule la différence de buts au terme de la première partie de saison qui est considérée pour départager deux équipes qui comptent la même moisson. C’est -en tout cas- mentionné noir sur blanc dans l’article 69 (Classement) dans son alinéa 1.B. La méconnaissance des lois afflige tout autant que ce comportement contraire à l’éthique. D’ailleurs, la LWF d’Alger mentionne que « cette rencontre dévalorise ainsi le championnat et le football en général car nous sommes conscients des effets pernicieux des actions qui en découlent ».

Rétrogradation pour les deux clubs et grosses amendes
En outre, la structure mentionne que « dépendant ainsi de la stabilité du système de compétition et de ses règlements qui ont été abusés et trahis, il est de droit que la Ligue de Football de la Wilaya d’Alger en sa qualité d’institution de contrôle et de détection des méfaits et infractions assimilées ; préoccupée par le développement et la persistance du phénomène d’arrangement des rencontres entre les clubs et son ampleur à tous les niveaux et à l’effet de combattre ces agissements et d’instaurer l’honnêteté et le mérite, comme des facteurs contribuant à la réussite, se doit de prendre toutes les mesures visant à prévenir, détecter et réprimer toutes infractions sans aucun scrupule ». Clairement, ça sent la relégation pour l’ES Hamiz et l’ES Aïn Taya après cette combine grossière.
En effet, selon la réglementation, dans l’article 128.2 portant sur l’arrangement de match, on prévoit une « suspension des deux clubs fautifs pour la saison en cours ; Rétrogradation en division inférieure des deux clubs fautifs ; Défalcation de six (06) points sur le cours du championnat de la saison à venir ; Interdiction à vie d’exercer toute activité en relation avec le football pour le contrevenant ; Une amende de : Cinq cent mille dinars (500.000 DA) pour la division nationale amateur. Trois cent mille dinars (300.000 DA) pour la division inter-régions. Deux cent mille dinars (200.000 DA) pour les divisions régionales 1 et 2 et cent mille dinars (200.000 DA) pour les divisions honneur et pré-honneur ». L’ardoise est chère. n