Manchester United a battu Liverpool (2-1), hier. Grâce à un doublé de Marcus Rashford, le club de José Mourinho met à cinq points son rival direct pour la deuxième place.

On qualifie souvent la vision du football de José Mourinho de pragmatique. Le technicien portugais en a fait une nouvelle preuve, hier après-midi. Dans une rencontre au sommet pour la deuxième place du championnat, son équipe, Manchester United, a battu Liverpool (2-1) à Old Trafford, après avoir tremblé toute la fin de match. Les Reds Devils prennent cinq points d’avance sur leur adversaire du jour.
Pragmatique, parce que Manchester United s’est arrêté de jouer à la mi-temps, après avoir ultra-maîtrisé la première période. Le gamin de Manchester, Marcus Rashford, titulaire en l’absence d’Anthony Martial, touché à un genou, a mis Liverpool au supplice à lui seul. Il s’est offert un doublé, d’une frappe limpide du droit après un gros travail de Lukaku (15e) et d’un tir opportuniste sur une action une nouvelle fois initiée par l’avant-centre belge (25e). Mais plutôt que continuer à partir à l’assaut du but de Loris Karius, les Mancuniens ont (beaucoup trop) laissé le ballon à Liverpool.

Liverpool a été méconnaissable

Deuxième meilleure attaque du royaume, Liverpool a été méconnaissable, notamment offensivement. Sadio Mané a manqué de justesse, Roberto Firmino s’est retrouvé esseulé, et Mohamed Salah a été éteint par un Ashley Young omniprésent. A l’exception de la réduction du score, intervenue sur un contre-son-camp d’Eric Bailly sur un centre de Mané (64e), les deux meilleures occasions de Liverpool sont à mettre à l’actif de… Virgil Van Dijk (24e, 49e) sur corner.
Les Reds Devils ont été poussés dans leurs derniers retranchements mais se sont montrés forts collectivement. Toute la dernière demi-heure ou presque s’est déroulée aux abords de la surface de David De Gea, mais le portier espagnol n’a pas eu le moindre arrêt à faire dans ce laps de temps. En l’absence de Paul Pogba, touché à l’entraînement vendredi, Scott McTominay a encore marqué des points au milieu.
Avant de jouer sa qualification en C1 face au FC Seville mardi, Manchester United a pris une bonne bouffée d’air frais en Premier League.