Le MC Alger tentera de poursuivre son aventure dans le Championnat arabe des clubs (UAFA) en recevant, ce soir (18h00) au stade 5-Juillet 1962, Al-Nassr FC (Arabie saoudite) qu’il a battu 1 but à 0 à l’aller. Le Mouloudia sera donc virtuellement qualifié au coup d’envoi face à un adversaire qui compte des joueurs de qualité dans ses rangs. Parmi eux, la star nigériane Ahmad Musa qui avait brillé lors de la dernière Coupe du Monde en Russie. Tout reste à faire pour la bande de Adel Amrouche qui n’aura, pour des soucis d’infirmerie, que 15 joueurs à sa disposition pour établir ses plans.

«On prépare cette affiche avec minutie. On essaye de ne rien négliger. On tâchera de mettre en avant les consignes du coach qu’on doit appliquer à la lettre. C’est ce qui nous avait permis de nous imposer contre toute attente. Personne ne donnait cher de notre peau. Et pourtant, nous y sommes parvenus. Le match retour sera tout aussi compliqué» annonce Abderrahmane Hachoud dans une interview accordée au quotidien spécialisé «Le Buteur». Le latéral droit des «Vert et Rouge» sait très bien que la qualification est loin d’être acquise. D’autant plus que les Saoudiens n’ont pas encore abdiqué et assurent qu’ils viennent en Algérie pour arracher le «pass» en quarts de finale. Pour motiver les troupes, la direction de la franchise algéroise a promis une prime de 150 millions par joueur si jamais le team atteindra la finale de l’épreuve arabe dans sa 28e édition et nouvelle formule. Une belle somme qui devrait inciter le portier Chaâl & cie pour durer dans cette épreuve.
«Plus difficile qu’à Riyad»
Ce soir, le «Doyen» pourra compter sur son public attendu en masse au le temple olympique. Le coach mouloudéen, Adel Amrouche s’attend à une rude adversité contre l’une des formations les plus titrées en Arabie saoudite. «Le match de demain sera plus difficile que celui joué à Riyad. Le premier match l’adversaire ne nous connaissait pas. Depuis il s’est préparé dans tous les domaines et va tout faire pour nous acculer chez nous. Mais on va tout faire pour assurer un max et réaliser l’essentiel», a indiqué le successeur de Bernard Casoni. Le chef de la barre technique du MCA devra composer sans Ayoub Azzi, suspendu, ni Amada et Nekkache qui ont des soucis physiques les obligeant à faire l’impasse sur cette rencontre importante. A propos de ces défections, Amrouche reconnaît que «l’absence de certains joueurs va nous léser mais je fais confiance aux joueurs qui vont les remplacer pour faire de leur mieux et même plus pour assurer la qualification afin d’aborder la trêve hivernale avec un moral d’acier.» Sixièmes de la Ligue 1 Mobilis et sans succès dans le challenge national depuis le 20 octobre dernier, Farès Hachi, pressenti comme titulaire pour remplacer Zakaria Haddouche, et ses coéquipiers comptent sur cette compétition pour retrouver la confiance et soigner le moral. Faire durer la campagne leur permettra de passer la trêve hivernale en toute tranquillité afin de préparer la deuxième moitié de la saison.