L’ancien ministre de l’Energie et des Mines Chakib Khelil sort de son silence et s’exprime sur les informations rapportées par certains médias électroniques, évoquant sa candidature à la prochaine élection présidentielle. Dans un communiqué posté jeudi soir sur sa page officielle, sur le réseau social facebook, Chakib Khelil a nié catégoriquement vouloir se porter candidat à l’élection du  18 avril prochain. Il a qualité ces informations « d’intox » et
« dénuées de vérité » ou encore de « manœuvre politique».
Par la même occasion, il a exprimé son soutien à la candidature du chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika. Il estime que les réformes engagées par ce dernier en 1999 doivent se poursuivre. «Je soutiens toute décision que prendra le président de la République à propos de l’élection présidentielle prochaine», a-t-il écrit. Notons que le journal électronique Maghreb Emergent a publié, mercredi, un article dans lequel il présentait Chakib Khelil comme le candidat des partis de la majorité. Un article qui reprend une information publiée par le célèbre commentateur sportif Hafid Derradji.