Désormais ex vice-président du Barça, Emili Rousaud, écarté la semaine passée par Josep Maria Bartomeu, a confirmé que le club catalan souhaitait récupérer Neymar. «L’intérêt est réel» pour le joueur du PSG, a-t-il notamment confié à L’Equipe. Toutefois, en Catalogne, les informations divergent. Au Barça, la «crise» peut se présenter sous plusieurs formes. Il y a tout d’abord celle économique, qui devrait s’accentuer avec la pandémie de Covid-19. Puis il y a celle relationnelle, tant le fossé semble se creuser entre le vestiaire et la direction.
Enfin, la crise institutionnelle, qui a provoqué six démissions du conseil d’administration la semaine passée, dont celle du vice-président des Blaugrana Emili Rousaud. Interrogé dans les colonnes de L’Equipe hier, ce dernier est notamment revenu sur son départ. Mais pas que. Interrogé sur l’interminable feuilleton Neymar, Rousaud, favori pour les élections présidentielles prévues en 2021, a confirmé la possibilité d’un retour. «Le Barça souhaite en effet faire revenir Neymar», annonce-t-il tout d’abord. «Il faudra analyser si cette opération colle avec les finances du club. L’intérêt du club est réel, même si c’est complexe. Trois parties sont impliquées : le Barça, le PSG et le joueur. Si ces trois-là parviennent à se mettre d’accord, ils trouveront un arrangement : un paiement fractionné, par exemple», ajoute le dirigeant.
Un joueur français dans l’opération ?
Pour lui, tout dépendra donc de «la bonne volonté de chacun», et notamment «des exigences de Neymar». Si ce transfert reste donc toujours aussi difficile, le possible futur président du Barça y croit. Mais il faudra que toutes les planètes soient alignées. Tout l’inverse des informations qui proviennent de Catalogne ce vendredi. Si TV3 et Catalunya Radio expliquent, de leur côté, que la piste Neymar a été abandonnée au vu des difficultés liées au coronavirus, Mundo Deportivo évoque l’inverse dans son édition du jour. Selon le quotidien, le Barça espère toujours recruter le Brésilien lors du prochain mercato. Et pour convaincre le PSG, un joueur français pourrait être inclus dans le deal. Mais qui ? Samuel Umtiti ? Ousmane Dembélé ? Ou encore Jean-Clair Todibo, actuellement prêté à Schalke 04 ? Le club catalan compte en tout cas utiliser cet argument 100% tricolore, auquel les dirigeants parisiens ne seraient pas insensibles. Une chose est sûre : la crise n’a pas d’impact sur les rumeurs mercato. n