Le Secrétaire général des Nations-unies, Antonio Guterres, prévoit l’envoi «d’une première équipe de 10 observateurs internationaux en Libye pour surveiller le respect du cessez-le feu en vigueur depuis le 23 octobre 2020», ont rapporté, dimanche, des médias libyens, citant une lettre envoyée par Guterres au président du Conseil de sécurité, le 6 août écoulé. «Les 10 observateurs travailleront aux côtés du Comité militaire mixte libyen 5+5», précisent les mêmes sources, soulignant que «les observateurs seront installés dans un premier temps à Tripoli, en attendant la livraison d’un nouveau siège dans la ville de Syrte, au centre de la Libye». Selon la lettre de Guterres, «quelque 60 autres observateurs internationaux seront installés dans le nouveau siège de Syrte». La mission de surveiller le respect du cessez-le feu en vigueur en Libye est dévolue pour l’heure au Comité militaire mixte 5+5. Hormis quelques violations enregistrées par ci, par là, le cessez-le feu est largement respecté à travers le territoire national libyen.
La réunification de l’institution militaire en Libye reste un des défis des nouvelles autorités libyennes. n