Par Mohamed Touileb
Buteur le week-end dernier face au FC Metz pour assurer définitivement le maintien du Stade Brestois en Ligue 1 Uber Eats, Youcef Belaïli s’est encore illustré dimanche. L’Algérien a été impliqué sur les deux buts de son équipe contre Clermont Foot 63 (2-0).
Avant de sortir à la 69e minute sur blessure (apparemment), Belaïli s’est chargé de mettre les Brestois à l’abri alors qu’ils étaient en infériorité numérique. D’abord, le Fennec a créé le décalage pour l’ouverture du score (60’) de Lilian Brasier.
Deux minutes plus tard, il a fait un énorme travail sur le côté gauche malgré une faute sur lui. Pour conclure l’effort, il assiste, d’un superbe extérieur du pied, Steve Mounié pour le break. Haris Belkebla, son compatriote et coéquipier, l’a félicité pour son abnégation. Cette offrande, pleine de générosité et de talent, fait grimper son compteur passes à 2 unités pour 1 but en 10 apparitions. Clairement, dans le finish, l’ancien pensionnaire du Qatar SC semble vouloir tout donner. Et ce pour obtenir la prolongation de contrat et rester en Bretagne la saison prochaine.

Der Zakarian enfin conquis ?
Pour rappel, le milieu-offensif a signé un court bail de 6 mois en janvier dernier assorti d’une option de prolongation de deux saisons. Cela dépendait bien évidemment de ses performances. Après des débuts poussifs, le Dz se libère clairement et montre un meilleur visage. Et ce, même si son coach Michel Der Zakarian exige plus de lui. Notamment sur le plan physique. Un aspect qu’il faudra travailler. « Je sais que c’est difficile pour lui avec le ramadan. C’est un joueur avec beaucoup de talent. Il est capable de donner des ballons et de marquer. S’il était un peu plus égoïste et un peu plus tueur, il pourrait marquer plus » a expliqué le coach après la rencontre. Désormais, il reste 3 journées en Ligue 1 UberEats et l’espoir est que l’enfant d’Oran puisse jouer et que sa blessure ne soit pas grave.