La traditionnelle cérémonie d’ouverture de la Coupe du Monde s’est déroulée hier au stade Al-Bayt (Al-Khor) au Qatar. En un peu plus d’une demi-heure, on a eu un condensé de merveilleux tableaux, de belles chorégraphies ainsi que de la musique traditionnelle et moderne. Le tout, sans oublier le message remarquable du vivre-ensemble dans cet échange entre le mythique acteur américain Morgan Freeman et le Youtubeur qatari Ghanim al-Muftah. C’est certain, le Qatar
a déjà donné un aperçu sur ce que sera
ce 22e Mondial : un modèle du genre.

Par Mohamed Touileb
Bien que l’Algérie soit absente du tournoi, le président de la République Abdelmadjid Tebboune a été invité par Son Altesse Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, Emir de l’Etat du Qatar. Le Chef de l’Etat était dans la tribune d’honneur du magnifique stade Al-Bayt pour assister au spectacle.

Lien tissé avec les 21 précédentes éditions
Avant que le spectacle ne débute, Marcel Desailly, champion du monde avec les France en 1998, a débarqué avec le prestigieux trophée qui était transporté dans une valise spéciale dessinée par la maison Louis Vuitton. Le luxe et la sobriété étaient les caractéristiques de cette cérémonie. Les drapeaux des 32 pays qui convoitent le prestigieux trophée occupaient inévitablement le tableau.
Aussi, le pays hôte n’a pas omis de mettre à l’honneur les anciennes nations hôtes en faisant rejouer les anciens hymnes du Mondial.
Des extraits de «Waka Waka» de Shakira à «La Copa de la Vida» de Ricky Martin ainsi que «Waving flag» de K’naan, le lien était là sans oublier les 21 mascottes des précédentes éditions de l’épreuve planétaire. Et cela a été précédé par la scène symbolique entre Morgan Freeman, acteur américain qui n’est pas à présenter, et Ghanim al-Muftah, un Youtubeur qatari atteint d’une régression caudale.

«Rassemblement de toute l’humanité»
Dans le dialogue, Freeman a noté que cet événement «mêle tradition qatarie et culture universelle» en mentionnant que l’événement est le symbole d’«un rassemblement de toute l’humanité.
Nous ne parlons pas la même langue, mais ce qui nous unit c’est la joie et le respect». Pour sa part, l’artiste Dana al-Fardan a souhaité, en chanson, la bienvenue au monde. En clôture, c’était au tour de l’émir du Qatar de tenir le discours inaugural. Le cheikh Tamim ben Hamad Al Thani a rappelé que «nous avons travaillé dur avec beaucoup de gens pour que ce soit une compétition réussie. Je souhaite une belle compétition à toutes les équipes participantes, une période de divertissement, d’émotion et d’enthousiasme (…). Je dis au monde entier : soyez les bienvenus à Doha».
Après le spectacle artistique, c’était au tour des acteurs véritables, les footballeurs, d’entrer en jeu avec le premier match de la CDM entre le Qatar, sélection locale, et l’Equateur qui se déroulait à l’heure où nous mettions sous presse.
Les amoureux du foot vont vibrer aux pas et aux frappes des meilleurs joueurs au monde pendant les 4 semaines à venir. Aujourd’hui, il y aura 3 matchs au menu : Angleterre – Iran (14h00) suivi de Sénégal – Pays-Bas (17h00) et Etats-Unis – Pays de Galles (20h00).