La facture d’importation des céréales (blé, maïs et orge) a baissé de plus de 21% en 2016 mais avec un recul moins important en termes de quantités, selon les Douanes nationales citées par l’APS. 

Le coût d’importation des céréales a chuté à 2,71 milliards de dollars en 2016 contre  3,43 milliards de dollars en 2015, soit un recul de l’ordre de  720 millions de dollars (-21,02%) alors que les quantités importées ont connu une légère baisse en s’établissant à  13,22 millions de tonnes (Mt) contre 13,68 Mt, en diminution de seulement 3,3%, précise le Centre national de l’informatique et des statistiques des douanes (Cnis). La facture d’importation des blés (tendre et dur), qui a représenté plus de 65% des importations des céréales en 2016, est passée à 1,79 milliard de dollars contre 2,39 milliards (-25,3%), pour des quantités ayant atteint 8,22 Mt contre
8,5 Mt (-3,3%). Par catégorie de blés, la facture d’importation du blé tendre a reculé à 1,24 milliard contre 1,61 milliard (-23,05%), pour des quantités passées à 6,43 Mt contre 6,74 Mt (-4,6%). Pour les importations de blé dur, la facture a reculé à  549,5 millions de dollars contre 783,5 millions de dollars (-29,87%) malgré une légère hausse des volumes importés
à 1,79 Mt contre 1,76 Mt (+1,8%). Concernant le maïs, les importations se sont chiffrées à 768,62 millions de dollars contre 8 72,3 millions (-11,9%), pour une quantité de 4,11 Mt contre  4,41 Mt (-6,8%).
Quant à l’orge, l’Algérie en a importé pour 153,46 millions de dollars contre 165,96 millions de dollars (-7,5%), avec une quantité qui a, par contre, augmenté en passant à 879 214 tonnes contre 756 142 tonnes (+16,3%).
La facture d’importation des céréales a baissé davantage en raison du recul de leurs cours sur les marchés mondiaux que par la baisse des quantités importées.
Le prix moyen à l’importation par l’Algérie du blé dur a reculé à 306 dollars/tonne sur les 10 premiers mois de 2016 contre 452 dollars/t sur la même période de 2015, en baisse de 32,3%. Même tendance pour le blé tendre qui est passé à 192 dollars/t contre 245 dollars/t (-21,6%), tandis que le maïs a chuté à 186 dollars/t contre 200 dollars/t (-7%).
L’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a d’ailleurs indiqué que l’année 2016 avait été marquée par une baisse constante des prix des céréales, qui ont chuté de 9,6% depuis 2015 et de 39% par rapport à leur niveau record enregistré en 2011.