Les électeurs centrafricains voteront le 14 mars pour le second tour des élections législatives dans certaines circonscriptions, et pour le premier tour dans celles où le vote a été empêché par des violences ou annulé pour irrégularités, a annoncé samedi le président Faustin Archange Touadéra.
«Le corps électoral de la République centrafricaine est convoqué pour le second tour des élections législatives pour certaines circonscriptions électorales et le premier tour pour d’autres, dimanche 14 mars 2021», selon un décret du chef de l’État.
«La campagne électorale est ouverte pour le second tour le 6 mars» et «pour le premier tour partiel le 27 février», a précisé le texte. Le 27 décembre 2020, jour du premier tour des élections présidentielle et législatives, deux électeurs inscrits sur trois n’avaient pas eu la possibilité d’aller voter dans un pays sous le coup d’une offensive de six des plus puissants groupes armés qui occupent deux tiers du territoire depuis le début de la guerre civile en 2013.
La Cour constitutionnelle avait annulé pour des irrégularités les résultats du premier tour des législatives dans 13 circonscriptions sur 140. Dans une cinquantaine d’autres, le scrutin n’avait pu se dérouler en raison de l’insécurité.