Cinquante-cinq personnes ont été interpellées en France pendant les rassemblements de supporters célébrant samedi soir et pendant la nuit la victoire de l’Algérie en finale de la Coupe arabe, a indiqué une source policière à l’AFP.

Des tensions entre supporters algériens et forces de l’ordre françaises ont marqué les festivités après la victoire de l’Algérie, championne d’Afrique en titre, pour la première fois à la Coupe arabe de football en s’imposant (2-0) face à la Tunisie.

Après de premières festivités dans le calme, dans le quartier parisien de Barbès, plusieurs centaines de supporters algériens s’étaient rassemblés sur les trottoirs de la célèbre avenue des Champs-Elysées et la circulation y était très dense.

L’AFP TV y a constaté dans la nuit que les forces de l’ordre chargeaient les supporters pour les obliger à se disperser. Les forces de l’ordre avaient été déployées en très grand nombre sur les trottoirs des Champs-Elysées et à leurs abords.

Le préfet de police de Paris avait annoncé jeudi l’instauration sur l’avenue d’un périmètre de sécurité à l’intérieur duquel était interdite la présence des supporters.

Selon un bilan définitif dimanche matin de la préfecture de police de la capitale française, 32 personnes ont été interpellées et 432 ont été verbalisées à Paris pour non-respect de l’arrêté préfectoral qui interdisait l’accès des Champs-Elysées aux supporters ou pour infractions routières.

Dans le reste de la France, 23 personnes ont été interpellées dont 14 en particulier à Roubaix (nord) où un millier de supporters ont fêté la victoire de l’Algérie, selon une source policière.

Ils étaient 2.000 à Lille, dans le nord de la France, où la police a interpellé deux personnes, a précisé cette source.

A Lyon (centre-est), sept policiers ont été légèrement blessés et une personne interpellée, selon les autorités locales.