Synthèse NAZIM B.
Les festivités de la célébration d’Yennayer (Nouvel an amazigh) ont commencé dans la wilaya de Tamanrasset, choisie cette année pour l’événement.
Pour le Secrétaire général du Haut-commissariat à l’amazighité ( HCA), la célébration «nourrit le référent historique» et le «sentiment d’appartenance à la nation algérienne unie et unifiée». S’exprimant lors du lancement, à la Maison de la culture de Tamanrasset, du programme des festivités du Nouvel an amazigh, Yennayer 2972, correspondant au 12 janvier 2022 du calendrier grégorien, en présence notamment des autorités locales, de spécialistes, des médias et des membres du jury du Prix du Président de la République de la littérature et la langue amazighes, M. Assad a indiqué que Tamanrasset abrite cette année les festivités du Nouvel an amazigh sous le haut patronage du Président de la République.
Cette édition est rehaussée par la présence de l’institution militaire, à travers les éléments de la Garde républicaine, aux cérémonies d’inauguration et de clôture des festivités de cette fête nationale, a souligné le Secrétaire général du HCA, ajoutant que la présence de l’institution militaire «est une preuve tangible de la relation étroite entre l’Armée nationale populaire et le peuple algérien imbu de patriotisme». Si El-Hachemi Assad a soutenu, en outre, que cette manifestation «est le fruit d’une participation institutionnelle et des efforts fournis par l’Etat pour la promotion de la langue et la culture amazighes et la valorisation du legs culturel ancestral».
Le programme commémoratif prévoit une cérémonie de remise, le 12 janvier courant, du prix du Président de la République de la littérature et la langue amazighes, dans sa deuxième édition, «dans un cadre empreint d’optimisme et augurant de prospérité pour l’Algérie» en cette nouvelle année, a-t-il dit. «Notre pays mérite tout le bien et l’amour de ses enfants, au travers de la préservation de ses composantes identitaires, patrimoine commun de l’ensemble du peuple algérien», a-t-il ajouté.
Diverses activités culturelles et des soirées artistiques, animées par des troupes issues de différentes régions du pays, figurent au programme de la célébration d’Yennayer, dont un séminaire lundi sur «l’habitat traditionnel en Algérie, des temps anciens à aujourd’hui». En plus de ces commémorations officielles, d’autres villes et villages sont d’ores et déjà à l’heure des préparatifs d’Yennayer avec diverses activités.