Des Assemblées populaires communales de jeunes (APCJ) composées d’écoliers seront installées dans dix communes des chefs-lieux de daïra de la wilaya de Tipasa en commémoration du 51e anniversaire de la création de la commune.

Une initiative instructive et pédagogique puisqu’elle vise à faire connaître le rôle de la commune, l’organisation et le fonctionnement des assemblées élues à travers leur organe de délibérations tout en impliquant les jeunes dans la vie de leurs collectivités. Pour marquer la célébration de cette journée, dédiée à la collectivité de base qu’est la commune, les responsables ont mis en place, durant deux jours, un programme de festivités dans les 28 communes avec le clou de la manifestation, cette année, qui consiste en l’invitation des écoliers de 5e année primaire à mettre en place l’Assemblée populaire communale de Jeunes au niveau des dix communes chefs-lieux de daïra.
Selon le responsable de la communication de la wilaya, il s’agira de l’installation d’une dizaine d’assemblées constituées d’élèves de 5e année du cycle primaire (lauréats du 1er trimestre) élus par leurs pairs mardi après-midi, c’est-à-dire la veille de la célébration, dans les établissements scolaires. Les jeunes élus, installés officiellement hier, pourront siéger trois fois par an pendant les vacances scolaires et présenteront leurs propositions de projets et idées pour la gestion de leurs communes respectives au cours de séances de délibérations de l’APCJ.
La célébration du 51e anniversaire de la création de la commune algérienne qui coïncide avec la journée de jeudi 18 janvier se fera, cette année sous le thème «La commune, histoire d’un parcours».
En plus de l’opportunité offerte par les édiles de rencontrer et d’échanger avec les administrés et les écoliers, l’objectif de cette manifestation est de valoriser le parcours historique, culturel, économique et social des collectivités locales. Cette journée « portes ouvertes » sur la commune met en exergue le chemin parcouru par la collectivité de base qui a connu de nombreuses évolutions allant dans le sens de la décentralisation des pouvoirs et qui va connaître une mue en axant ses efforts sur la production de services pour parer aux difficultés financières que connaît le pays.
L’accent sera mis, au cours des deux jours de manifestation, sur l’évolution du rôle de la commune perceptible à travers le processus de réformes engagées dans des opérations de modernisation, de réhabilitation du service public et la démocratie participative lancées aussi bien dans les zones rurales que dans les zones urbaines. S. D.