Auteur d’une énorme faute sur Virgil van Dijk samedi lors des 10 premières minutes du derby de la Mersey entre Liverpool et Everton (2-2) – qui a contraint le Néerlandais à sortir sur blessure – Jordan Pickford, le portier des Toffees, s’est trouvé un défenseur. L’ancien Red Jamie Carragher a expliqué sur Sky Sports que l’intention du gardien anglais n’était pas volontaire et qu’il ne méritait pas toutes les critiques à son égard.
C’est un défenseur inattendu qui a volé au secours de Jordan Pickford après le gros tacle du gardien des Toffees sur Virgil Van Dijk lors du derby entre Liverpool et Everton (2-2). Un ancien Red, qui plus est. Alors que le défenseur néerlandais a dû quitter le terrain prématurément suite à cette énorme faute – il sera par ailleurs absent des terrains plusieurs semaines et devra être opéré des ligaments du genou – l’international anglais a reçu le soutien de Jamie Carragher, aujourd’hui consultant chez Sky Sports, après la rencontre.

« Ces choses arrivent dans le football »
«Bien sûr qu’il y aurait dû y avoir un carton rouge pour Pickford, c’était un tacle terrible», a-t-il toutefois assuré avant de poursuivre : « il y aura beaucoup de frustration maintenant pour Liverpool, du côté des supporters, du staff et même des personnes «neutres» veulent le voir banni. Mais nous ferions mieux de faire attention et je vais défendre Jordan. Oui, c’était un tacle terrible. Mais vous savez j’ai eu la jambe cassée, j’ai failli casser la jambe de Nani… Ces choses arrivent dans le football. Je ne pense pas que quiconque se débrouille pour blesser délibérément quelqu’un. 99% de ces terribles blessures sont faites involontairement, sans l’intention de blesser l’autre (…) Cela semble vraiment sérieux, nous pensons tous à Van Dijk. Pickford a fait un mauvais tacle mais ça devrait être la fin de la polémique.» Dimanche, soit le lendemain de la rencontre, le Néerlandais s’exprimait sur les réseaux sociaux en expliquant vouloir commencer au plus vite sa rééducation et « être prêt pour ce challenge ».

Ligue des
Champions CAF
Al-Ahly et le Zamalek SC en ballotage favorable pour la finale
Le Raja, récemment auréolé par son titre en Botola, est opposé au Zamalek en demi-finale aller de la Ligue des Champions, dimanche soir à Casablanca. Mais le club égyptien a réalisé une surprise en allant battre les Verts de Casablanca.
Comme le Wydad, battu hier par Al Ahly, le Raja s’est également laissé surprendre par le Zamalek en demi-finale aller de Ligue des Champions, dans la soirée de dimanche au complexe Mohammed V. La formation égyptienne a remporté cette première manche des demi-finales sur le score d’un but à zéro, grâce à une réalisation d’Achraf Bencharki à la 18ème minute.
Le Raja Casablanca, malgré la domination, a trouvé un très bon gardien de but, Mohamed Abou Jabal, qui a repoussé plusieurs tentatives dangereuses des marocains. Les deux clubs casablancais devront se battre au Caire pour arracher leur ticket pour la finale. Le match retour de cette demi-finale aura lieu le samedi 24 octobre prochain en Egypte.