Le Programme de renforcement des capacités des acteurs du développement local (CapDeL) a octroyé un 2e financement d’un montant d’un montant de 113 millions de dinars, soit plus d’un million de dollars, pour 29 projets associatifs de développement local dans plusieurs régions du pays, a indiqué hier lundi un communiqué de ce Programme.

«Le CapDeL a annoncé la signature de financements au profit de 29 projets associatifs de développement local, dans le cadre du deuxième appel à projets lancé en août dernier dans ses 8 communes pilotes (Djanet, Timimoun, Messaad, Babar, Ghazaouet, Djemila, Ouled Ben Abdelkader, El Khroub)», précise la même source. Le montant global du financement, «de l’ordre de 113 millions de dinars (1,038 millions de dollars), sera versé aux 29 projets associatifs retenus, sur un total d’une soixantaine d’initiatives locales ayant bénéficié d’un processus d’incubation de projets», détaille le communiqué. «Organisé en deux sessions de formation et d’accompagnement, l’incubateur a permis aux acteurs associatifs des communes pilotes de renforcer leurs capacités en gestion du cycle de projet, mais aussi, en planification territoriale du développement, impliquant des partenariats avec les autres acteurs de la commune (différents niveaux de gouvernance, secteurs, société civile, etc.)», ajoute le communiqué. Ce processus a permis aux associations de «mieux structurer leurs initiatives pour répondre aux critères définis dans le 2e appel à projets, à savoir, la durabilité (socio-économique et environnementale), l’inclusivité sociale et territoriale (femmes, jeunes, personnes en situation de handicap, zones d’ombre, etc.), l’intégration (multi-acteurs, multi-niveaux de gouvernance et multi-secteurs) et la pertinence par rapport aux potentiels du territoire et aux priorités de développement définies de manière participative par les acteurs locaux dans le cadre du CapDeL». Le communiqué rappelle que «l’ensemble des projets associatifs retenus couvrent les deux lots définis dans les lignes directrices du 2e appel à projets : le lot 1 pour les projets destinés au renforcement de la société civile (afin de consolider la gouvernance et renforcer le développement local), et le lot 2 pour les projets catalyseurs de développement économique local (DEL). Pour ce dernier volet, les projets sélectionnés couvrent les secteurs de l’artisanat, de l’agriculture et de la valorisation des produits agricoles ainsi que de l’éco-tourisme et de l’environnement». Il s’agit de «thématiques ancrées dans la réalité des territoires et issues des priorités de développement définies de manière concertée par les acteurs locaux (élus, associatifs, privés et universitaires) dans le cadre de l’élaboration des nouveaux Plans communaux de développement (PCD), de nouvelle génération, au sein des Conseil consultatif communaux installés avec l’accompagnement du CapDeL, dans chacune des communes pilotes». L’appel à projets du CapDeL permet ainsi à la société civile de «renforcer ses capacités tout en jouant un rôle clé dans le processus du développement communal, d’une part, à travers une participation plus active et plus efficace dans les processus de gouvernance et de développement local, et d’autre part par la mise en œuvre de projets associatifs qui ont un impact sur le développement et la vie des citoyens de la commune».
(APS)