• Comme annoncé, la conférence de presse faite jeudi 18 avril à 11h au Cinéma UGC Normandie sur les Champs Elysées à Paris, par Pierre Lescure, président du Festival, et Thierry Frémaux, délégué général, a permis de dévoiler la sélection officielle des films en compétition pour la 72e édition du Festival de Cannes 2019. Pierre Lescure en ouverture de la conférence a tenu d’abord à commenter la belle affiche du festival avec Agnès Varda, en lui rendant un vibrant hommage, et de souligner son long parcours au cinéma en tant que 1re réalisatrice femme, grand symbole de ce festival dira-t-il. Et de rappeler à l’occasion à la presse, le 60e anniversaire du marché des films où se négocient la plus grande partie des œuvres distribuées dans les salles, à la télévision et dans les festivals. Un marché défiant toute concurrence puisqu’il est en forte progression de 23% par rapport à 2018, enregistrant à ce jour 7600 participants, contre 6158 l’an passé. Ce qui vient refléter une fois de plus la bonne santé du cinéma grâce à la pluralité et au dynamisme de ses nombreux partenariats prestigieux du monde entier. Toujours renouvelés et toujours fidèles. Puis à Thierry Frémaux de présenter, à son tour, la sélection officielle en compétition pour la Palme d’Or que devra attribuer un jury présidé par Alejandro Gonzalez Inarrutti,dont le film, faut-il le rappeler, est en ouverture et en compétition du festival. Ajoutant qu’elle comporte 19 films et n’est pas tout à fait complèt epuisque plusieurs films sont encore attendus et seront connus à leur tour avant l’ouverture du festival le 14 mai. Le festival se réservant toutefois la possibilité d’accueillir un film au dernier moment. Évoquant plus particulièrement les films sélectionnés aux côtés de ceux hors compétition,en séances spéciales ou dans la sélection parallèle « Un Certain Regard », qui cette année grâce à la diversité et la pluralité des films venus d’ailleurs, sera selon lui, «romantique et politique ». Entendre par là du romantisme mêlé à du politique où l’argent et la corruption sont traités,à l’exemple du film « El Reino » de Manuel Lopez,d’une manière spectaculaire à travers l’histoire d’un élu en Espagne. Un cinéma, que le comité de sélection paritaire (4 hommes et 4 femmes) a voulu mettre cette année à hauteur de la vie quotidienne et humaine, qui entre dans les légendes avec de belles histoires et de beaux portraits de femmes. Thierry Frémaux met par ailleurs l’accent sur le travail et la présence du collectif 50/50 s’ouvrant sur la parité au féminin avec des réalisatrices et des actrices plus nombreuses aujourd’hui et très engagées dans leurs rôles avec une proportion de 13 femmes.Avant de décliner la liste des 19 films* retenus pour la compétition officielle du festival, forts attendus sur la Croisette et parmi eux les derniers films de Pedro Almodovar, Arnaud Desplechin, Ken Loach et les frères Dardène (avec 2 palmes déjà au festival de Cannes) dont le retour est très attendu, rappelons le film d’ouverture du festival deJim Jarmusch, « The dead don’t die » dont 400salles ont déjà accepté sa projection publique le même jour. Une première dans ce festival, avec Bill Murray, Adam Driver, Tilda Swinton et les zombies emmenés par Iggy Pop et Tom Wails dontla critique dit tout le bien. Et enfin connaitre les premiers noms des réalisateurs (Xavier Dolan,Terence Malick ou le japonnais Kore- Eda,Rebecca Ziotowski, Céline Sciamma entre autres…) et de nombreux acteurs et actrices attendus pour fouler le tapis rouge cette année,dont celui exceptionnel de la Star française Alain Delon, 83 ans, 80 films, qui va recevoir la Palme d’Honneur du Festival pour l’ensemble de sa carrière. Une présence qui a fort bien marqué l’histoire du cinéma français et mondial à la fois. A ses côtés, d’autres vedettes comme Alain Chabat,Juliette Binoche, Léonardo Di Caprio, Brad Pitt sont également invitées. Claude Lelouche, autre grande figure du cinéma avec ses nombreuses réalisations, est invité à présenter hors compétition la suite de son légendaire film « Un homme et une Femme » avec Jean Louis Trintignant et Anouck Aimé. Ce film, «Les plus belles années d’une Vie» est attendu en salles dès le 22 mai. Annoncé également par les organisateurs du festival, l’actrice Virginie Ledoyen présidente du jury de la10e « Queer Palm », Prix indépendant qui va récompenser un film des sélections Lgbt. En 2018,c’est le film « Girl » qui a remporté ce prix. En séances spéciales à côté de 5 films, celui sur Diégo Maradona, invité et attendu en personne au festival. Tandis que parmi les 15 films présentés à la sélection « Un certain regard », figurent les films« Vida Univisidel » de Karim Ainouz ainsi quecelui de la réalisatrice Zabou, «Les hirondelles de Kaboul », tiré de l’excellent roman de Yasmina Khadra -Mohamed Moulssehoul- écrivain algérien bien connu dont les livres ont été traduits dans 45 pays.
  • De Paris JACKY NAIDJA avec INES ILIANA*
  • FILMS DE LA SELECTION
  • The dead do’nt die de Jim Jurmesch
  • Nan Fang Che Zhan de Ju Hui Diao Yilnan
  • Douleur et Gloire de Pedro Almodovar
  • Le Traitre de Marco Bellochio
  • The Wild Goose Lake de Diao Yi’nan
  • Parasite de Boog Joon-
  • HoAhmed de Jean Pierre et Arnaud Dardene
  • Atlantiques de Mati Diop
  • Mathias et Maxime de Xavier Dolan
  • Little Joe de Jessica Hamer
  • Sorry We Missed You de Ken Loach
  • Roubaix , Une lumière d’Armand Desplechin
  • Les Misérables de Ladj Ly
  • Une vie Cachée de Terence Malick
  • Bacurau de Kléber Mendoça Porumboiu
  • La Gmomera de Corneliu Parumboiu
  • Frankie d’Isa Sachs
  • Portrait d’une jeune fille en feu de CélineSciamma*
  • It Must be heaven d’Elia Suleiman
  • Sibyl de Justine Triet