Les corps de deux migrants ont été récupérés au large de l’archipel espagnol des Canaries dans une embarcation de fortune sur laquelle un total de 37 migrants avaient fait la traversée depuis les côtes africaines, ont annoncé lundi les autorités locales. Cette embarcation a été localisée au sud-ouest de l’île de Grande Canarie et remorquée dans la nuit de dimanche à lundi sur le port d’Arguineguín où les sauveteurs «ont confirmé que 2 morts se trouvaient dans l’embarcation et sept hommes nécessitant une hospitalisation», ont indiqué les services d’urgence des Canaries sur Twitter. Sur les 7 hospitalisés, trois se trouvent «dans un état grave», ont-ils ajouté. Tous les migrants se trouvant dans cette embarcation provenaient de pays d’Afrique subsaharienne, ont précisé les services d’urgence. Ce type de drame est récurrent dans cet archipel espagnol situé au large du nord-ouest de l’Afrique, où les arrivées de migrants, à l’issue d’une traversée particulièrement dangereuse, se sont multipliées depuis la fin 2019 et le durcissement des contrôles en Méditerranée. Mi-juin, quatre migrants, dont un enfant et une femme visiblement enceinte, sont morts après le naufrage de leur embarcation au large de Lanzarote, une autre île de l’archipel. L’an dernier, année record depuis une autre crise migratoire en 2006, 23.023 migrants ont atteint l’archipel espagnol, soit huit fois plus que l’année précédente, selon le ministère de l’Intérieur.
Le flux des arrivées ne s’est pas tari depuis le début de l’année. Du 1er janvier au 15 juin, 5.734 migrants sont arrivés aux Canaries d’après le ministère de l’Intérieur, soit deux fois plus que sur la même période de 2020. Selon l’Organisation internationale pour les migrations, 850 migrants sont morts ou disparus sur cette route migratoire en 2020. L’ONG Caminando Fronteras affirme, elle, qu’au moins 1.851 personnes ont perdu la vie en 2020 en tentant d’atteindre les Canaries. n