Aliou Cissé, sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal pense que le manque d’efficacité des « Lions de la Teranga » n’est pas d’ordre mental. Finissant première du groupe B avec 5 points devant la Guinée (4 points), la sélection sénégalaise a véritablement essuyé des critiques par rapport au jeu fourni par les joueurs. En dépit de leur qualification pour les huitièmes de finale, les Lions n’ont pas séduit les observateurs du football.
En trois rencontres, le Sénégal n’a inscrit qu’un petit but. A cet effet, le mental des joueurs est jugé faible face à l’adversité de certaines équipes. Et pour certains observateurs, la bande à Sadio Mané a besoin d’un travail mental. Chose que réfute avec des arguments solides Aliou Cissé. « J’ai beaucoup écouté et entendu des gens développer sur l’aspect mental de nos joueurs. C’est quoi le mental ? Est-ce qu’aujourd’hui moi je peux parler de mental, oui. Je peux parler de mental mais je ne suis spécialisé en réalité dans ce domaine-là. Mais j’ai envie de dire que notre problème ne se situe pas là-bas parce que c’est justement le mental qui a fait de sorte qu’on soit encore là. C’est cette détermination qui a fait que nous sommes encore là. Un joueur peut douter mais ce doute là ne doit durer longtemps », estime—t-il.
En outre, le coach des vice-champions d’Afrique assure qu’on « On a des joueurs de haut niveau qui ont l’habitude de jouer la Champions League, dans des clubs où il y a beaucoup d’attentes, des joueurs qui en sont à la 4ème CAN. On a le meilleur gardien du monde, on a le meilleur joueur d’Afrique, on a le meilleur défenseur et pour moi c’est parce qu’ils ont le mental pour être à ce niveau-là ». Cissé indique que « maintenant discuter, échanger avec les garçons en aparté pour leur redonner confiance, pour les pousser à être de véritables compétiteurs, ça c’est important. Sur ce côté mental nous faisons aussi beaucoup de choses en interne qu’on ne dira pas mais un jour on vous montrera tout ce que nous sommes en train de faire sur ce plan mental pour aider nos joueurs à progresser ».