La FIFPro Africa, branche africaine du syndicat international des joueurs de football “demande que l’on respecte l’Afrique, son football, ses footballeurs et sa plus prestigieuse compétition”, la Coupe d’Afrique des nations, qui se déroulera au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022.

Dans un communiqué, vendredi, l’organisation syndicale se dit “indignée par certains propos sur la CAN qui témoignent d’un profond manque de respect envers le football africain”.

La FIFPro Africa “tient” notamment “à affirmer qu’être sélectionné est, en Afrique comme partout ailleurs, un objectif suprême pour chaque footballeur”, appelant “au respect dû à chaque footballeur et footballeuse africains quand ils sont appelés à jouer pour leur pays lors d’une compétition internationale majeure”.

“Les joueurs ne sont pas responsables – et pas encore associés !- à la construction du calendrier international (et qu’) il ne saurait dès lors leur être reprochés quoi que ce soit en la matière”, ajoute le communiqué.

Jeudi, l’ancien international anglais d’Arsenal Ian Wright, avait estimé que le traitement médiatique du problème des joueurs évoluant dans des clubs européens devant se rendre à la Coupe d’Afrique des nations est “irrespectueux” et “teinté de racisme”.