Au moment d’affronter les Comores pour le compte des 1/8 de finale de la CAN-2021 au stade Olembe, le Cameroun part largement favori en tant que pays hôte mais aussi parce qu’il affronte un adversaire de seconde catégorie qui est décimé par le Coronavirus.

Par Mohamed Touileb
En effet, avec 12 joueurs positifs dont deux gardiens de but et un autre keeper qui est blessé, les Comoriens pourraient jouer sans dernier rempart. Ainsi, un joueur de champ devrait être dans les cages pour cette sortie face aux « Lions Indomptables ».
«On essaie de gérer cela du mieux que l’on peut. On a aussi deux kinés qui sont touchés. C’est un moment difficile, on essaie de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour essayer de trouver des solutions alternatives mais sans le coach et surtout sans nos gardiens, la solution est assez compliquée. On ne perd pas espoir, on va tenter de trouver des solutions», a indiqué le sélectionneur Amir Abdou.

Victoire par forfait ?
Il faut savoir que sans gardien de but, la partie sera sacrément déséquilibrée. Il ne s’agira pas de dépanner pendant 5 ou 10 minutes mais toute une partie. Et un joueur de champ ne peut jamais avoir la gestuelle d’un dernier rempart ou son sens du placement. Ainsi, il sera difficile de pallier les absences de Moyadh Ousseini et Ali Ahamada (contaminés) et Salim Ben Boina blessé. Selon la réglementation mise en place par la CAF, les matchs doivent se tenir à compter du moment où une équipe peut aligner 11 joueurs. Dans d’autres cas, le match serait perdu par forfait (2-0) où reporté.
Cela dépendra de la décision de la commission des compétitions. Dans le camp opposé, Toni Conceiçao, coach de Vincent Aboubakar et ses camarades, a assuré qu’« On se prépare par rapport à ce qu’on a pu observer. J’ai énormément confiance en mes joueurs. Ils ont ce qu’il faut pour gagner ce match». Aussi, le technicien portugais rappellera que « c’est une CAN pleine de surprises. On a vu des équipes classées au rang d’outsider tenir tête à des pays de haut calibre qui sont habitués à jouer le haut de tableau. Les joueurs sont avisés ».

Guinée – Gambie (17h) : La Gambie vise l’exploit
Par ailleurs, plus tôt dans la journée, la Guinée et la Gambie joueront pour une place en quarts au stade de Bafoussam. Éliminés par l’Algérie à ce même stade de la compétition lors de la précédente édition, les Guinéens feront face à des Gambiens qui semblent complètement décomplexés pour une première participation à ce niveau.
La preuve : ils ont signé une qualification historique. Et elle était maîtrisée puisqu’ils ont pris 7 points sur 9 possibles terminant devant la Tunisie (3 points) dans le groupe « E » et derrière le Mali qui a eu une légère meilleure différence de buts. Les « Scorpions » peuvent poser des problèmes au « Syli National ».
Naby Keita et consorts doivent se méfier des protégés de Tom Saintfiet s’ils veulent continuer leur campagne continentale. n

Programme de la journée :
Au stade Bafoussam :
Guinée – Gambie (17h)
Au stade Olembe :
Cameroun – Comores (20h