Une mission d’inspection de la CAF effectue depuis dimanche une visite au Cameroun pour évaluer définitivement les efforts faits jusqu’ici par ce pays pour accueillir la 32e Coupe d’Afrique des nations CAN-2019

, a indiqué lundi la Confédération africaine de football (CAF). Conduite par Antony Baffoe, secrétaire général-adjoint chargé du sport et du développement de la CAF, la quatrième mission a débuté son déploiement à Yaoundé par le stade de 60.000 places d’Olembé, qui doit accueillir les matchs d’ouverture et de clôture. Elle va se rendre ensuite à Garoua dans le Nord, puis à Bafoussam dans l’Ouest, et terminera son périple à Douala dans la région du littoral, précise l’instance africaine sur son site officiel. La mission est composée d’une demi-douzaine de personnes. En plus d’Antony Baffoe, l’on retrouve entre autres Ismail Wally, manager des équipes nationales, Makan Magassouba de la société Lagardère Sport et Heryal Kaj, représentant de la FIFA. «Nous sommes les soldats du président de la CAF, opérationnels sur le terrain. Nous sommes venus constater l’état d’avancement des travaux de construction et de réhabilitation des infrastructures. Via les média et les réseaux sociaux, nous savons que les travaux ont considérablement avancé», a déclaré Antony Baffoe, le chef de la délégation. Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt, ministre des Sports et président du comité local d’organisation de la CAN, a pour sa part rappelé aux officiels de la CAF que l’organisation de cette compétition est, pour le Cameroun, une «cause nationale». «Passés les élections sénatoriales et le scrutin présidentiel du 7 octobre 2018, la CAN-2019 est devenue la priorité des priorités pour le gouvernement. Le Cameroun reste engagé à respecter le cahier des charges de la CAF», a-t-il assuré.
Cette visite d’inspection des infrastructures de la CAF, qui se poursuivra jusqu’au 15 novembre, intervient au lendemain d’une visite sécuritaire conjointe CAF/FIFA, menée du 27 octobre au 1er novembre par Djibrilla Himma, président de la Fédération nigérienne de football. Le président de la Confédération africaine de football, Ahmad Ahmad, avait indiqué fin septembre dernier que son instance prendra une décision sur le maintien ou pas de la CAN-2019 au Cameroun après la présidentielle du 7 octobre dernier.