La sélection algérienne féminine de football, battue (2-1) au stade Alassane Djigo à Pikine  par son homologue sénégalaise lors du match aller du premier tour des éliminatoires de la CAN 2018 féminine, est appelée a remporter la deuxième manche, prévue aujoud’hui (17h45) au stade du 5-Juillet (Alger), pour espérer se qualifier au deuxième tour de la compétition.

Un résultat (1-0)  suffira aux joueuses du coach Azzedine Chih pour valider leur ticket mais la mission s’annonce ‘’compliquée’’  face à une équipe plus expérimentée et qui a plus de matchs dans les jambes. Les Sénégalaises restent en effet un adversaire redoutable pour les Algériennes avec un bon groupe et surtout  une bonne préparation avant l’entame de cette double confrontation en participant notamment au tournoi féminin de l’Afrique de l’Ouest. Elles avaient joué cinq matchs  face à des nations coriaces comme le Nigeria et le Mali.
Au match aller, les Algériennes avaient réussi à inscrire un but précieux en déplacement qui pourrait valoir son pesant d’or au match retour. Les joueuses de Azzedine Chih et après avoir récupéré du voyage ont effectué une séance de décrassage samedi avant de se rendre le lendemain (dimanche) au stade 5-Juillet pour faire connaissance avec la pelouse ou un entrainement a été programmé à l’heure du match.

Zetchi encourage les «Vertes»
Le président de la Fédération algérienne de football Kheireddine Zetchi a tenu à encourager l’équipe avant cette rencontre capitale.» Vous êtes la locomotive du football féminin. Votre réussite va servir les futures générations»,  a-t-il dit. Les coéquipières de Myriam Yasmine Benlazar ont beaucoup apprécié le discours du président de la FAF et promettent d’être à la hauteur de la confiance et de tout faire pour aller à la CAN-2018.
De son côté, la sélection sénégalaise est à pied d’œuvre depuis samedi à Alger pour préparer la manche retour qui s’annonce ouverte et indécise. L’entraîneur des Sénégalaise Sidate Sarr s’est dit «confiant» et pense que ses joueuses ont les moyens de décrocher le billet qualificatif pour le second tour après la victoire du match aller. La capitaine Mamy Ndiaye estime pour sa part que ses coéquipières connaissent désormais mieux leur adversaire après le match aller. « Nous connaissons mieux l’adversaire et si le groupe travaille davantage, on peut s’en sortir au retour en Algérie» a t-elle souligné Le match retour sera officié par des arbitres ivoiriennes. La directrice de jeu est Zomadre Sonia Kore, assistée de Ndeko Edwige Appia et de Lou Djenan Prisca Danielle. La phase finale de la CAN-2018 dames aura lieu du 17 novembre au 1er-décembre prochain au Ghana. Les trois premières équipes se qualifieront pour la Coupe du monde féminine en France en 2019. Le Nigeria est tenant du titre.