L’équipe malienne de football (dames), l’un des adversaires de l’Algérie en Coupe d’Afrique des nations CAN-2018, qui menaçait de boycotter la compétition pour primes de qualification non empochées

, est revenue à de meilleure sentiments suite à l’intervention du ministre des Sports Me Jean Claude Sidibé, a rapporté hier la presse locale. « La pression des joueuses aura donc marché à moitié (…) Me Jean Claude Sidibé a promis de donner à Accra 100 millions de Francs CFA sur les 141 dont s’élève l’ensemble des primes. Une négociation acceptée par les joueuses qui ont décidé de se rendre à l’aéroport (jeudi, ndlr) dans la foulée de la promesse », et rejoindre le Ghana, pays hôte de la 13e édition de la CAN féminine (17 novembre – 1er décembre), précise la site Foot Mali. Les Maliennes ont menacé mercredi de boycotter le tournoi continental pour primes impayées. A la CAN-2018, le Mali évoluera dans le groupe A avec le Ghana, le Cameroun et l’Algérie. Le groupe B est constitué du Nigeria, de l’Afrique du Sud, de la Zambie et de la Guinée Equatoriale. Le match d’ouverture opposera samedi le Ghana à l’Algérie (16h30) suivi du match Mali-Cameroun (19h30). Les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour les demi-finales, alors que les trois premiers du tournoi représenteront le continent africain au Mondial-2019 en France.