En terminant 4e de son groupe « A » avec trois points seulement, la sélection nationale féminine de handball jouera son quart de finale de la CAN 2018 de handball contre le premier du groupe « B », à savoir les Angolaises archi-favorites pour le sacre ce soir (19h00). Une rencontre qui se disputera au gymnase Nicloe Oba à Brazzaville.

Il est certain que la tâche des joueuses algériennes drivées par Abdelkrim Bendjemil sera très difficile devant ces redoutables angolaises. Des adversaires qui n’ont, jusque-là, fait qu’une bouchée de toutes les sélections qu’elles ont rencontrées à Brazzaville. N’ayant repris le chemin des terrains qu’au mois d’octobre dernier après deux années d’hibernation, on ne voit vraiment pas comment les Algériennes vont pouvoir « déranger » ces championnes d’Afrique depuis 1998. Les Angolaises ont réalisé l’exploit rarissime de garder jalousement leur titre jusqu’à la 22e édition de 2016 à domicile. Seules la Tunisie, qui les avaient éliminées en demies en 2014, avaient brisé leur règne avant la revanche éclatante des Angolaises en finale de la précédente CAN (36-17). Il ne faut donc pas du tout se faire d’illusions pour les joueurs de Bendjemil face aux protégées de Morten Soubak, dans un match où l’issue finale ne fait aucun doute. Leader du groupe «B» avec 8 points, l’Angola, 12 fois champion d’Afrique, a réalisé un carton plein durant le premier tour en gagnant tous ses matchs. Il ne reste plus aux Algériennes que de tenter de faire honneur à la petite balle algérienne pour ce rendez-vous totalement déséquilibré.
Les autres chocs des quarts de finale
Le premier match au programme de ces quarts de finale de la CAN 2018 de handball opposera ce matin à partir de 11h30, le second pays favori en puissance, à savoir le Sénégal, face à une sélection de Guinée qui doit tenter l’exploit face aux Lionnes.
Les Guinéennes, drivées par le Français Clément Petit, et bien menées par leurs trois internationales Aïssatou Kouyaté (Besançon), Djenebe Tandjan (Toulon) et Diakenba Nianh (Ivry), auront vraiment fort à faire devant une sélection sénégalaise aux dents longues. Encore faut-il savoir que les Sénégalaises n’ont jamais été aussi proches d’un titre que cette fois-ci. Leur parcours sans faute en phase de poules en est une dernière preuve. C’est une très bonne expérience pour les Sénégalaises avant d’abriter la prochaine édition de cette CAN chez elles…
Le deuxième match au programme, prévu à 14h00 est un véritable choc des titans : d’une part les Congolaises, principales rivales de l’Angola dans ce tournoi, face aux Tunisiennes qui tenteront de bouleverser la hiérarchie établie. La Tunisie, qui possède une carte de visite étoffée avec 10 podiums dont 3 titres (1974, 1976, 2014), mise beaucoup sur la stabilité de l’effectif et surtout sa grande expérience acquise depuis plusieurs années sur le double plan africain et mondial. En face, le Congo, titré à quatre reprises consécutives (1979, 1981, 1983 et 1985) et qui rêve de mettra fin à une disette de 33 ans pour stopper les insatiables Angolaises en ayant comme double avantage terrain et public.
Enfin le troisième match au programme prévu à 16h30, opposera, la sélection Camerounaise, triple vice-champion (1979, 1987, 2004) qui revient très fort sur la scène continentale aux joueuses de la République démocratique du Congo qui joue presque chez elles… La RD Congo, qui compte deux podiums (2e et 3e), compte bien se retrouver pour la troisième fois sur ce podium. Mais, avant il va falloir battre ces coriaces Camerounaises du coach Simon
Buchard Menguende qui n’ont enregistré jusque-là qu’une seule défaite en phase de poule contre l’un des favoris en puissance le Sénégal.n

Programme complet des quarts de finale :
Aujourd’hui :
11h30 : Sénégal-Guinée
14h00 : Congo-Tunisie
16h30 : Cameroun-République démocratique du Congo
19h00 : Angola-Algérie
Demi-finales :
Demain :
17h00 : vainqueur Sénégal-Guinée contre vainqueur Congo-Tunisie
19h00 : vainqueur Cameroun-République Démocratique du Congo contre vainqueur Angola-Algérie