L’ancien sélectionneur national, Rabah Saâdane, a estimé que le principal souci de de l’Equipe nationale algérienne de football, était de parvenir à parfaire la cohésion au sein de son effectif à quelques jours de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de 2017 au Gabon, dont le coup d’envoi sera donné le 14 en cours.

«Leekens doit notamment parfaire la cohésion au sein de son effectif, surtout après les changements qu’il a opérés dans la liste des 23 pour la CAN », a déclaré Saâdane jeudi soir au micro de beIN sports. L’équipe algérienne reste sur une défaite au Nigeria (3-1), et ce, pour la première sortie de Leekens sur le banc de touche des Verts. Cette défaite, concédée le 12 novembre passé, a poussé le technicien belge à se passer des services de certains éléments et les remplacer par d’autres en vue de la CAN. Même les deux capitaines de l’équipe, Carl Medjani et Sofiane Feghouli, ont en payé les frais.«Personnellement, je ne cautionne pas la décision d’écarter Medjani et Feghouli de la liste des 23, car il s’agit de joueurs très importants dans l’effectif algérien aussi bien sur le terrain qu’en dehors», a déploré Saâdane. A propos des chances algériennes dans cette compétition continentale, l’entraîneur de l’Equipe nationale lors des Mondiaux de 1986 et 2010 a reconnu la difficulté de la mission qui attend les coéquipiers de Yacine Brahimi dans un groupe «relevé». «Ce sera très délicat pour notre sélection nationale, qui devra notamment oublier ses déboires dans les éliminatoires du Mondial (elle compte 1 point sur deux matchs, ndlr) et se concentrer sur cette CAN. Certes, elle a hérité d’un groupe difficile, mais le fait de débuter l’épreuve face au Zimbabwe, le Petit Poucet de la poule, devrait jouer en sa faveur », a-t-il estimé.