Convoqué pour le stage des Verts en vue de la Coupe d’Afrique des Nations, le défenseur central de l’US Orléans,

Essaïd Belkalem a été rayé de la liste des 23 qui devront prendre part à la grande, messe africaine, pour des raisons de « niveau » selon le sélectionneur national, Georges Leekens. L’ancien joueur de la JSK que nous avons rencontré avant son retour en France nous a déclaré être déçu de sa non-convocation, surtout qu’il avait sacrifié une partie de sa carrière pour revenir en Equipe nationale. Entretien.

 

Reporters : Alors que vous étiez annoncé dans la liste de la CAN, voilà que votre nom ne figure pas. Quelle est votre réaction ?
Essaïd Belkalem : J’ai été convoqué par l’administration de l’Equipe nationale pour faire partie du groupe qui était prévu pour participer à la Coupe d’Afrique des Nations 2017 au Gabon. Mon club avait reçu une convocation officielle et l’avait même annoncé sur le site officiel. Quelques jours plus tard, c’est la surprise générale. Lors de l’annonce par la FAF de la liste élargie, mon nom avait disparu. Je ne comprenais pas ce qui s’est passé entre-temps, même si j’étais prêt à prendre part à ma deuxième CAN avec les Verts.

N’avez-vous pas été contacté par la FAF suite à la publication de la liste ?
Non. Après avoir reçu ma convocation, j’ai été contacté par l’entraîneur national qui m’avait assuré qu’il comptait sur moi lors de la CAN gabonaise et j’avais même prévu avec quelques membres du staff technique de l’Equipe nationale d’effectuer une préparation individuelle au CTN de Sidi Moussa dès la fin de la phase aller avec mon club. D’ailleurs, je suis rentré à Alger au lendemain de mon dernier match avec Orléans pour pouvoir suivre cette préparation, mais également continuer les cours de formation pour le diplôme CAF B. Sauf que tout le plan a été chamboulé et le programme n’a pas eu lieu puisque la liste élargie a été publiée avant même le début de la préparation spécifique.

Pourquoi, selon vous, votre nom a été rayé de la liste ?
Personnellement je ne le sais pas. Comme je vous l’ai déjà dit, j’ai été convoqué et personnellement je m’étais préparé mentalement et physiquement pour être au top et ainsi bien représenter mon pays lors de cette CAN, mais…

 

C’est une déception de rater la CAN ?
C’est une grande déception pour moi, mais également pour ma famille. Je me suis préparé pour y participer et j’ai même fait des sacrifices dans ma carrière en club. Mes parents attendaient beaucoup de moi et mon retour en sélection après une longue absence. C’est une déception, mais la vie continue. En club, même si j’avais des offres de partout en début de saison, j’ai choisi le club d’Orléans pour avoir plus de temps de jeu et ainsi me préparer convenablement à un retour en sélection et ainsi jouer la CAN. C’est dommage.

Allez-vous encourager vos coéquipiers qui auront fort à faire au Gabon dans dix jours ?
Bien sûr. Je continue à soutenir les Verts même si je ne suis pas dans la liste. Je pense qu’ils feront un bon tournoi et j’espère qu’ils reviendront avec un bon résultat de Franceville.