Les formations politiques, membres de l’Alliance présidentielle, mettent les bouchées doubles en vue du lancement officielle de la campagne électorale pour le candidat Abdelaziz Boutefika, à commencer par le recueil des signatures en sa faveur.

« TAJ est actuellement en état de mobilisation générale pour la candidature du Président. Nous sommes en train de travailler pour mettre en place au plus vite la commission nationale de direction de campagne électorale propre à notre parti. Notre travail se fera en coordination avec la direction de campagne du candidat dirigée par Sellal », a expliqué à ce propos Nabil Yahiaoui, responsable de la communication de TAJ, dans une déclaration à Reporters. Questionné à propos de l’avancement de la récolte des signatures, le responsable de la communication soutiendra : « Nous sommes actuellement en train de nous consacrer à la récolte des signatures et à l’ouverture des permanences électorales, que ce soit au niveau de la capitale ou au niveau des autres wilayas, y compris au niveau de notre communauté nationale établie à l’étranger. »
De même qu’il fera état de la mobilisation, tant de TAJ que de la direction de campagne de candidat du président, en direction des organisations de masses en vue de prendre part à l’opération de collecte des signatures. Des contacts ont été ainsi établis avec l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM), l’Union nationale des femmes algériennes (UNFA), l’Organisation nationale des enfants de chouhada (ONEC), l’Organisation des enfants de moudjahidine (ONEM), l’Organisation des Scouts musulmans algériens (SMA) ainsi que l’Union nationale des paysans algériens (UNPA).
Idem s’agissant du Front de libération national (FLN). En effet, selon un membre de la direction provisoire, «l’ensemble des cadres du FLN ainsi que les organisations qui nous sont proches s’affairent dans un premier temps à amasser un maximum de signatures ». «Nous avons sensibilisé nos militants lors du meeting, 9 février dernier, à la Coupole du 5-Juillet. Et pour capitaliser cette mobilisation, nous avons décidé de les impliquer dans cette opération de récolte des signatures », soutient notre source selon laquelle « le FLN fera sous peu un bilan de sa récolte des signatures en faveur du candidat Bouteflika ». « Nous ne savons pas pour l’heure combien de signatures nous avons récoltées car nous devons faire un inventaire avec l’ensemble des acteurs impliqués dans cette opération », a-t-il noté. De même que le FLN compte s’impliquer grandement dans la mobilisation en faveur des meetings qui seront animés en faveur de la campagne du candidat. En effet, ce sont deux ex-ministres du FLN, en l’occurrence Rachid Harroubia, ancien ministre de l’Enseignement supérieur, et Amar Tou, ancien ministre des Transports, qui sont chargés de cette opération. « Dans leur mission au sein de la direction de campagne, ils comptent impliquer des militants et cadres du parti en vue de mettre à profit leur expérience pour la réussite de la campagne », explique notre source. Du côté du Mouvement populaire algérien (MPA) de Amara Benyounes, toutes les structures du parti ainsi que ses militants sont mis à contribution pour réussir la campagne du candidat Bouteflika. « Nous voulons montrer une implication effective de notre parti dans la campagne du candidat », explique à ce propos la responsable de la communication du parti. Au Rassemblement national démocratique (RND), « c’est une implication de l’ensemble des militants de base ainsi que des membres des instances du parti à travers les 48 wilayas pour réussir la campagne », soutient le porte-parole du RND, selon lequel « le parti ne ménagera aucun effort pour la réussite de la campagne du Président ».<